Brèves

Burkina Faso : La nouvelle Assemblée Nationale prendra la forme d’une pyramide ouverte sur la cité, symbole de la démocratie

4

 

L’architecte burkinabé, Francis Kéré, dont nous vous avions déjà parlé, vient de dévoiler la conception d’un nouveau projet, qui n’est autre que celui censé accueillir l’Assemblée Nationale du Burkina Faso.
 

Basée à Ouagadougou, la capitale du pays, ce nouveau bâtiment, tel qu’il a été imaginé par l’architecte, pourrait ainsi prendre la forme d’une pyramide ouverte sur la cité. S’inspirant non pas des modèles occidentaux, Francis Kéré, a imaginé un bâtiment reflétant à la fois les valeurs de son pays d’origine, mais étant également capable d’en inspirer son peuple.
 

C’est dans cette perspective, que l’architecte a joué à la fois sur l’ouverture et la transparence du bâtiment qui, étant des valeurs propres à la démocratie, sont des symboles qu’il lui semblait utiles de mettre en avant.
 

Détruite en 2014, au cours d’une révolution populaire qui avait réussi à renverser la dictature, l’Assemblée Nationale du Burkina Faso pourrait ainsi retrouver un nouveau lieu national au sein d’une architecture inspirée du mode de vie agraire du pays. Pour l’architecte, l’idée était de pouvoir inviter l’ensemble des citoyens, à pouvoir gravir la pyramide grâce à la construction de façades en escalier. Ainsi, les citoyens seraient de cette manière invités symboliquement à participer au processus législatif et s’approprier complètement ce lieu populaire.
 

Au milieu de cette pyramide, trône un grand arbre, symbole d’une pratique traditionnelle qui voyait, dans les zones rurales, les anciens du village se réunir pour aborder les questions relatives à la vie en communauté. C’est donc cette ouverture et cette transparence que l’architecte a souhaité mettre au coeur de son projet, des valeurs qui pour lui, sont au centre de la prise de décision villageoise traditionnelle, au sein de laquelle les habitants pouvaient aussi se joindre.
 


 

3
 

1
 

2
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.