Brèves

« L’Échappée Volée : top 3 des projets pour une meilleure vie en ville » paru sur Demain la Ville

echappée-volée
 
 

« Passer des idées à l’action » : voici le crédo porté par l’équipe de TedxParis qui a fondé en 2014 l’«Échappée Volée», un accélérateur d’idées censé mobiliser les fidèles et sympathisants de la communauté TED autour de quelques projets « d’éducation, de santé, de solidarité, d’émancipation par les arts et la culture et pour un développement durable ». 10 d’entre eux ont été sélectionnés pour participer à la session qui a eu lieu à la fin du mois de mai 2016.

 

Le public participant ainsi que tous les porteurs de projets se sont ainsi réunis au Domaine les Fontaines – Campus Capgemini pour un « week-end d’inspiration, d’expériences, d’échanges et d’actions ». Les participants ont ainsi bénéficié d’ateliers de travail, de rencontres et de conseils de tous les représentants de TedxParis qui souhaitaient s’investir auprès d’eux.
 

Tout comme l’année dernière, nous étions donc présents à cette nouvelle session et puisqu’on ne se refait pas, nos yeux se sont évidemment tournés vers les projets entrant directement en résonance avec les enjeux urbains. Et cette année, parmi les dix lauréats, nous en avons sélectionné trois qui pourraient être annonciateurs de « révolutions urbaines » : une application grand public, un site internet destiné à des collectivités et un nouveau matériau de construction.
 
 

Accomplir sa transformation écologique en 90 jours

 

Le premier de ces projets n’est autre que l’application « 90 jours ». Ce n’est pas un nouveau système de calendrier partagé ou de rappels de tâche, (quoique…) non, 90 jours, c’est ni plus, ni moins « votre assistant personnel de transition écolo », en somme, une application mobile qui nous aide à changer concrètement notre quotidien « sans nous faire de mal et en allant à notre rythme ».
 

Elliot Lepers, son créateur, souhaite « réduire la première marche » pour toutes les personnes qui sont déjà convaincues que la planète va mal et qui se demandent simplement, comment à leur échelle, elles peuvent changer les choses.
 

Pour cela, le concept est très simple : après un mini-questionnaire qui permet à l’application de définir notre profil, il nous est proposé un défi personnalisé « celui qu’on a le plus de chances de réussir, pour obtenir une première victoire et provoquer une sorte de réaction en chaîne. » Parmi les 20 défis qui nous sont proposés en 90 jours, tous, une fois appliqués, ont la capacité d’avoir une vraie influence pour la sauvegarde de la planète et certains ont un impact direct sur nos centres urbains.
 

Alors, nous avons bien entendu testé l’appli et devinez notre premier défi : « Je fais pipi sous la douche » (!) Surprenant ! Mais au combien efficace, si l’on en conclut que cette nouvelle utilisation de la douche pourrait nous faire économiser une chasse d’eau par jour. Multiplions cette économie à 365 jours de l’année et cela commence véritablement à compter.
 

1
 

On nous propose ensuite d’installer l’extension de navigateur Amazon Killer qui nous permet, quand nous cherchons un livre sur Amazon, de le trouver dans une vraie librairie près de chez-nous. Une belle manière de relancer l’attractivité des libraires urbains qui tendent petit à petit à disparaître, notamment à cause de l’influence immense du géant Amazon. On nous apprend également à faire le tri correctement, ce qui aura, au-delà de l’impact sur le recyclage des déchets lui-même, une influence directe sur la qualité du travail des employés des entreprises chargées du tri des déchets dans nos villes. Enfin, on nous propose de nous inscrire dans une AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) près de chez nous, une belle idée pour développer les circuits courts dans nos centres urbains.
 


 
 

Pour lire la suite de l’article : Cliquez-ici !
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.