Débats

Et si en France, le bois remplaçait petit à petit la construction en béton ?

Chantier du plus grand bâtiment résidentiel en bois massif, à Ris-Orangis (Essonne),  programme de 8 800 m2 avec 140 logements sur quatre étages. / Xavier Popy/REA

Chantier du plus grand bâtiment résidentiel en bois massif, à Ris-Orangis (Essonne),
programme de 8 800 m2 avec 140 logements sur quatre étages. / Xavier Popy/REA

Article original de Jean-Claude Bourbon sous le titre de « En France, le bois commence à prendre de la hauteur » et publié sur le journal La Croix

 
 

Les projets d’immeubles à structure bois se multiplient, comme le montre l’achèvement d’un vaste bâtiment à Ris-Orangis. Les collectivités et les promoteurs plébiscitent ce nouveau matériau qui peut remplacer le béton.

 
 

Transition énergétique oblige, les constructions en bois se multiplient. « Le bois change enfin d’image. Il n’est plus réservé au chalet de vacances à la montagne. Le mouvement est parti pour durer, car il répond à beaucoup d’attentes et d’exigences », s’enthousiasme Stanislas Pottier, le président de l’association pour le développement du bâtiment bas carbone (BBCA).
 

Elle rassemble des architectes, des promoteurs immobiliers et de grands groupes de construction. Début juillet, elle primait les 15 ouvrages les plus exemplaires en matière de développement durable. Or les deux tiers des projets distingués étaient en bois, signe de l’intérêt croissant pour ce matériau.
 

Le mouvement est récent. « En 2011, quand nous avions lancé à Aix-en-Provence la construction du premier parc de bureaux en bois. Nous étions un peu seuls. Beaucoup de nos concurrents étaient sceptiques. Aujourd’hui, c’est devenu très à la mode », note Arline Gaujal-Kempler, directeur général délégué de la Foncière Inea, active dans l’immobilier de bureau en régions. L’ensemble a été loué depuis au groupe Orange ainsi qu’à l’américain Tesla. « Le bois rend les ambiances de travail sympathiques et les retours que nous avons du personnel sont positifs », explique-t-elle.
 
 

Des réalisations en bois lamellé croisé ou CLT

 

Aujourd’hui, les opérations immobilières usant du bois se multiplient : à la fin du mois, Promicea doit livrer à Ris-Orangis (Essonne) le plus grand bâtiment résidentiel en bois massif, un programme de 8 800 m2 avec 140 logements sur quatre étages, conçu par Jean-Marc Wilmotte pour 3F, un des premiers bailleurs sociaux français.

 
 

Pour lire la suite de l’article : Cliquez-ici
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.