Brèves

Eloge du contexte urbain

Article paru sur le blog Mediapart sous le titre original: Vive le contexte, par Jean Pierre Charbonneau, urbaniste, consultant en politiques urbaines ou culturelles
 

Composite et toujours en mouvement, l’urbain est un milieu. Il n’est pas qu’architecture, espaces publics ou modes de transport mais est composé aussi des gens, des compétences, des habitudes, des réseaux, des dynamiques et des tensions, de l’immatériel…


 
dav
 
La question posée n’est donc pas « qu’est ce qu’il faudrait faire dans l’absolu » ou « comment appliquer des recettes » mais « qu’est ce qu’il est possible de faire là, avec les moyens disponibles, à ce moment, dans ces circonstances, ce contexte urbain, politique, social, économique… ». Et cette réalité complexe, ce milieu est la matière sur laquelle on travaille, de laquelle on tire des propositions de stratégie, de modes de faire.
 
Ainsi, dans telle ville qui possède une maîtrise d’ouvrage forte, on conduira des projets complexes tandis que dans telle autre, plus fragile, on abordera en priorité des problèmes simples, prenant le temps de former les acteurs. On fera appel dans cette cité à des concepteurs privés tandis qu’ailleurs on formera de jeunes créateurs amenés à agir sur l’évolution de leur ville, ou on s’appuiera sur une maîtrise d’œuvre interne à la collectivité et l’ouvrira, lui fera intégrer peu à peu des compétences complémentaires. En terme de concertation, certaines cités ont une culture ancienne du débat, on avancera alors les études pas à pas, au gré d’une consultation sophistiquée du public. Ailleurs, si ce sujet n’est pas prioritaire, on réalisera plus de l’information qu’une implication réelle du public. Dans les villes européennes où les budgets sont en baisse, on répondra malgré tout aux problèmes posés mais en simplifiant les projets, tandis que dans certains pays bien moins lotis, on fera au mieux avec les moyens existants et les savoirs en place…
 
En fait, chaque territoire appelle des réponses adaptées, élaborées à partir de l’analyse de ses caractéristiques, de sa personnalité, du milieu qu’il constitue. Des études urbaines sont nécessaire mais il faut aussi aborder les modes de vie, connaître les compétences locales, les acteurs, les moyens financiers…En quelque sorte entrer en dialogue avec le milieu, condition pour que projets et stratégies soient justes et que le processus se poursuive dans le temps, le but étant que le territoire élabore ses propres moyens et méthodes pour conduire son avenir.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.