Portraits

Copenhague: Capitale des tests d’innovations

Article paru sur L’Atelier sous le titre original Copenhague : une approche test&learn de la smart city, par Sophia Qadiri

 

Vinge la nouvelle ville intelligente, l’énergie Lab de Nordhaven, les laboratoires pour l’éclairage dits DOLL : le Grand Copenhague multiplie les initiatives pour tester en conditions réelles ses solutions innovantes de ville intelligente. Suivez le guide.


 
“Les effets de l’urbanisation sur les ressources, la consommation d’énergie, la circulation, la mobilité, les déchets et la pollution sont multiples. Nous devons être “intelligents” pour faire face à ces défis et travailler ensemble avec des entreprises, des universités, les citoyens… tous ceux qui sont engagés pour construire une meilleure ville du futur”. Le maire chargé des affaires techniques et environnementales de Copenhague Morten Kabell, a détaillé l’ambition de la Ville dans son discours d’inauguration du Street Lab. À l’occasion des Greater Copenhagen Smart Solutions, le 8 juin 2016, la Ville a en effet dévoilé ces initiatives pour “Identifier, développer et faire la démonstration de nouvelles solutions en utilisant des technologies de pointe” et ce “en conditions réelles avant qu’elles ne soient étendues”.
 

Améliorer la qualité de l’air, la gestion des déchets et le bien-être des Copenhaguois


 
Copenhague dispose de plusieurs espaces dédiés au test de ces innovations. Au coeur de la ville, le tout récent Street Lab incarne à lui seul cette volonté de fer de la Ville de faire plus vert, plus tech, plus durable, plus intelligent, plus sain… en un mot : mieux. “Les capteurs sont en harmonie avec les bâtiments anciens. […] Nous développons et testons certains des composants majeurs de la Copenhague du futur, explique le maire. Ce sera une ville qui utilise la technologie et les données mais les décide avec et pour ses citoyens.” Pour s’assurer que les solutions des entreprises bénéficient à tous, le street lab a été installé à la fois sur un boulevard parmi les plus empruntés du Danemark et dans une rue réaménagée pour donner la priorité aux cyclistes et aux piétons.
 
IoE_streetlab
Le Street Lab de Copenhague a été inauguré le 8 juin 2016

 
Per Boesgaard, Coordinateur Partenariats & Innovations de Copenhague, considère cet espace comme “une étape vers une ville plus vivable et qui fonctionne mieux”. Il faut dire que pour chaque problème ou presque, une solution est proposée. “Gestion intelligente des déchets, smart parking, capteurs qui détectent l’humidité dans les plantes et autres nouveaux moyens de mesurer la qualité de l’air en ville… c’est comme cela que l’on peut créer un impact direct sur la qualité de vie, précise le maire. Quand on sait que plus de 500 Copenhagois meurent tous les ans des conséquences de la pollution de l’air, on doit agir.” Pour cela, la municipalité a fait le choix de le mesurer en temps réel.
 
La station de la taille d’une container maritime “pas très esthétique ni très abordable” est désormais complétée par plusieurs petits capteurs de l’entreprise CPH Sense, qui couvrent une zone plus large. “Associé à d’autres capteurs, on obtient une image précise de la Ville et on peut voir comment la qualité de l’air est corrélée avec ce qu’il se passe dans chaque endroit. Cela nous permet d’agir avec précision”, annonce le maire. En effet, la Ville sait désormais quels sont les lieux les plus pollués et si c’est lié à la circulation automobile, à une industrie ou autre et peut intervenir en conséquences.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.