Récits

Des tentes de réfugiés en location sur Airbnb

Récemment, une annonce est apparue sur le site de location d’appartements entre particuliers Airbnb. Située sur le camp de réfugiés de Ritsona, au nord d’Athènes, la cellule d’habitation permettrait de découvrir, selon l’annonce, « le quartier le plus insolite de Grèce ».


 
proj_ritsona
Une tente sur le camp de réfugiés de Ritsona en Grèce
Source: echo100plus.com

 
L’offre promet l’opportunité d’expérimenter la vie en tant que réfugié syrien.
 

« Nous vous proposons de vivre une expérience de réfugié authentique : tentes, cuisine au feu de bois, une température ambiante de 41 degrés, une situation sanitaire originale, des scorpions amicaux, des promesses non tenues, et même l’expérience de la déshydratation »…


 
Avant d’ajouter: « Si vous comptez y passer un long séjour, un rabais généreux peut être envisagé« . Le terrain vague accueillant des toilettes éphémères, utilisées par plus de 600 réfugiés, est, quant à lui, associé à un terrain de jeu idéal.
 
Une annonce au ton ironique pour décrier une situation tragique, que la société Airbnb n’a pas tardé a effacer avant de déclarer qu’elle appréciait que sa plateforme serve de médium à la sensibilisation face à la crise migratoire. Airbnb aurait par ailleurs soulevé « des centaines de milliers de dollars » pour le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) afin de l’aider à faire face à la situation.
 
HCR qui, comme le montre le documentaire « Bienvenue au Réfugistan », semble en parfait décalage avec une réalité criante. Gadgets technologiques, simulations armées, work shops avec des post it… semble bien plus les préoccuper que le temps moyen de séjour dans un camp: 17 ans!
 

 
Source de l’article: The Telegraph
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.