Récits

Quand les citoyens réinventent la place publique

Article paru sur Le Devoir sous le titre original: L’aménagement urbain devient citoyen, par Marco Fortier
 

Des résidents de partout investissent les rues et réinventent la place publique

 
image

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
Le parvis de Biencourt a été inauguré la semaine dernière dans l’arrondissement du Sud-Ouest. La place, située près d’une résidence pour personnes âgées, a nécessité la fermeture d’un tronçon de rue.

 
 

Au détour d’une rue, dans le Sud-Ouest de Montréal, les promeneurs sont surpris par un aménagement inhabituel : des bancs de parc, des bacs à fleurs, des balançoires et même un piano occupent une partie de la chaussée. De la peinture bleue et blanche recouvre l’asphalte et le trottoir. Les vélos se partagent la voie de circulation restante.


 
Les pensionnaires de la résidence pour personnes âgées du coin viennent passer le temps ici. Les employés des commerces voisins y font leur pause café. Des enfants courent sur les lignes de peinture tracées au sol.
 
« C’est un endroit agréable », dit Marjorie Grenon, adjointe administrative au théâtre Paradoxe, situé près du bout de chaussée fermé à la circulation, à l’angle du boulevard Monk et de la rue de Biencourt. « En plus, ça nous donne une belle visibilité : les couleurs de la peinture au sol sont celles qui représentent notre théâtre. Les gens regardent le sol et lèvent les yeux, ce sont les mêmes couleurs que sur notre façade. »
 
Cette petite place éphémère, baptisée le parvis de Biencourt, a été inaugurée la semaine dernière. Des places comme celle-là poussent partout à Montréal et ailleurs au Québec. Ailleurs dans le monde, aussi. À New York, à Berlin, à San Francisco. Ce type d’aménagement, inspiré par le « design tactique », est devenu incontournable pour les administrations municipales. Les maires ont de la pression pour redonner une partie de l’espace public aux gens, réduire la circulation automobile et rendre la ville plus belle.
 

Mouvement radical


 
« La réappropriation de la planification urbaine et de l’espace public par les citoyens a pris une multitude de formes dans les dernières années. Ce renouveau vient radicalement, au sens premier du terme, changer la donne, en bousculant les professionnels et les élus pour créer de meilleurs milieux de vie. Résultat : une transformation rapide des pratiques, avec de plus en plus de municipalités qui intègrent maintenant ces différentes approches », indique l’organisme Vivre en ville.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.