Récits

Ecole flottante: le prototype de Lagos détruit par la mousson

Article paru dans Le Monde sous le titre original : L’école flottante de Lagos, célébrée à la Biennale de Venise, s’écroule à cause de la mousson, par Alia Bengana
 

Pour L’architecte nigérian Kunlé Adeyemi, directeur et fondateur de l’agence NLE, la gloire et l’infamie se sont succédé en une semaine.
 

4951085_7_7873_l-ecole-flottante-du-bidonville-de-makoko_4ebdc41424fc0e8753f67afc8a12edf3
 

Le 28 mai, son projet d’école flottante s’est vu décerner le prestigieux Lion d’argent à la 15e Biennale d’architecture de Venise. Le jury a vu dans ce projet, dont un deuxième prototype amélioré, a été construit dans la Cité des doges, la « puissante démonstration (…) qu’une architecture à la fois emblématique et pragmatique peut mettre l’accent sur l’importance de l’éducation ».
Dix jours plus tard, mardi 7 juin, le premier prototype, qu’ont fréquenté les écoliers du bidonville inondé de Makoko, à Lagos, s’est effondré à la suite des pluies torrentielles qu’a subies la mégapole nigériane. Les photos publiées par le site nigérian Bellanaija.com montrent la structure en bois complètement détruite et la toiture métallique bleue, intacte au-dessus des débris. Aucune victime n’est à déplorer.

 
4951086_6_c1d9_coupe-d-explication-de-la-structure-de_7630b2ca756c054bd70f8034ecace81e
 

Le lendemain, l’agence NLE, basée à Amsterdam, a précisé dans un communiqué que cette école, construite en 2013 et célébrée dans le monde entier comme une innovation majeure, a cessé d’être utilisée en mars en attente de travaux d’entretien. Aucun détail n’a été donné sur les raisons de cet effondrement et Kunlé Adeyemi n’a pas répondu aux sollicitations du Monde Afrique. C’est pour cet architecte de 40 ans, formé à Lagos et à Princeton, aux Etats-Unis, un revers majeur, même s’il est devenu presque simultanément le premier architecte africain à être sollicité par la prestigieuse Serpentine Gallery de Londres pour y concevoir une summer house, un pavillon d’été.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/06/15/l-ecole-flottante-de-lagos-celebree-a-la-biennale-de-venise-s-ecroule-a-cause-de-la-mousson_4951087_3212.html#UBi78Rss3siTDZvZ.99

 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.