Débats

Les illusions perdues du Grand Paris, par Par Michel Lussault

Tribune parue sur Libération sous le titre original: Les illusions perdues du Grand Paris, par Michel Lussault, géographe, professeur d’études urbaines à l’ENS de Lyon
 
883805-michel-lussault-geographe-professeur-d-etudes-urbaines-a-l-ens-de-lyon

Michel Lussault, géographe, professeur d’études urbaines à l’ENS de Lyon. © DR

 


Le géographe Michel Lussault condamne l’évolution des dispositifs mis en place pour construire la nouvelle agglomération parisienne.


 

Où en est le Grand Paris 8 ans après le début du projet ? C’est la question à laquelle tenteront de répondre plusieurs acteurs de l’urbanisme lors d’un après-midi de débats organisé par l’atelier international du Grand Paris (inscrivez-vous ici). Michel Lussault, géographe et professeur d’études urbaines à l’ENS de Lyon, participera à la table ronde «Qu’avons nous fait du Grand Paris ?».
 

J’ai coprésidé avec Paul Chemetov le conseil scientifique de l’opération «Un pari pour le grand Paris» — un engagement d’une année, clos par l’exposition «Le grand Pari(s)» organisée à la Cité de l’architecture et du patrimoine du 30 avril au 22 novembre 2009. Cette période me paraît aujourd’hui si éloignée qu’il m’est presque difficile d’y songer. L’effet d’éloignement procède sans doute de la douche froide qui a suivi la fin du travail collectif. Je m’explique. Nous avons au conseil scientifique tenu une ligne directrice simple et un peu iconoclaste : considérer l’ensemble du processus avant tout comme une démarche de recherche-action destinée à donner une intelligibilité renouvelée de la mégapole, travaillée en profondeur par l’urbanisation mondiale, et non comme une démarche habituelle de projet.
 

Cliquez ici pour lire la suite de la tribune
 

 

 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.