Brèves

Brésil : Que sont devenus les stades de la Coupe du Monde ?

1 - copie

 

Après l’achèvement de la Coupe du monde de 2014 au Brésil, 4 stades sur les 12 construits (Le “Arena das Dunas” à Natal, le “Arena Amazonia” à Manaus, le “Nacional Stadium” à Brasilia et le “Arena Pantanal” à Cuiaba) devaient se retrouver inutilisés.

On se souvient tous des projets de reconversion qui ont fait couler l’encre des journalistes, mais qu’en est il vraiment, près de 2 ans plus tard ?


 
Petit rappel :
 
Peu de temps avant la Coupe du Monde, l’AFP écrivait “Dans ce pays de 200 millions d’habitants qui accueillera la Coupe du monde de football cette année et qui constitue la première économie d’Amérique latine, le manque de logements est estimé à 5,2 millions de domiciles, dont 1,1 million à Sao Paulo, selon l’Institut de recherches d’économie appliquée (Ipea).”

 
Le projet “Casa Futebol” proposait une réutilisation de ces stades rénovés ou nouvellement construits. L’idée du projet était de concevoir des modules de logements d’une surface de 105 m2 prennant place dans l’enceinte du stade. Par un remplacement d’une partie des gradins, les logements préfabriqués pouvaient être entreposés au travers de la façade extérieure.

 
Les stades auraient pu continuer de fonctionner, recevant ainsi des matchs dont une partie des recettes aurait été destinée au financement de la construction et de l’entretien des futures maison.

 
74
 
43
 
64
 
53

 
Malheureusement, ces phalanstères contemporains sont restés dans les tiroirs.
Au lieu de cela, les stades qui continuent de fonctionner sont obligés de se réinventer afin de payer une note extrêmement salée (180 000 euros mensuels d’entretien). Mariages collectifs, bureaux municipaux, anniversaires, fêtes de la bière… y tiennent ainsi place comme au stade Mané-Garrincha, le plus cher au monde. Pour rembourser les 800 millions d’euros investis dans sa construction, l’office des comptes nationaux a annoncé qu’il faudrait 1 000 ans…
 


Brésil : que sont devenus les stades de la Coupe du Monde ?

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.