Brèves

Des distributeurs automatiques… de livres

Marre des sucreries, des sodas et autres gourmandises caloriques qui vous font de l’oeil à travers leurs vitrines? Dans le métro, ces petites boites démoniaques appellent à la tentation, pourtant, les distributeurs en ville n’ont pas bonne réputation. Certains ont même été bannis des collèges/lycées, en France et en Belgique. L’objectif: Enrayer l’obésité chez les jeunes. La ville de Singapour -où mâcher un chewing gum est interdit- a eu la bonne idée de transformer les concept!


 
©BooksActually

 
A l’heure de la ville insomniaque, proposant une gamme de services en continu, le concept de librairie 24h/24 est né. Dans les rayons du distributeur, les bouquins remplacent les tablettes de chocolat. BooksActually, une librairie indépendante locale a eu la bonne idée de déposer des distributeurs automatiques de livre sur deux emplacements très fréquentés de la cité-Etat.
 
BOOKSACTUALLY2
©BooksActually

 
150 livres y sont regroupés sous le nom d’éditeurs et d’auteurs locaux. D’autres pays ont déjà développé des principes similaires, comme le Japon, l’Espagne, l’Allemagne et la Suède. Un bon moyen de promouvoir la littérature à toute heure et à n’importe quel endroit! Tien, ça nous fait penser aux Biblio métros !
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.