Brèves

Expo photo: Résistances ordinaires de quartiers populaires

Article paru sur Métropolitiques sous le titre original: Quartiers populaires, une visite guidée, par Simona Tersigni
 

Dans l’exposition Résistances ordinaires de quartiers populaires, la photographe et sociologue Sylvaine Conord s’est laissée guider par les habitants de Volkert à Vienne, la Mouraria à Lisbonne, Heyvaert à Bruxelles et la Goutte d’Or à Paris. Un parcours à travers les appropriations ordinaires de ces espaces souvent stigmatisés et les manières de faire face à leur embourgeoisement.


 
illu-tersigni-01
Recherche de l’équipe REV. Toutes les photos © Sylvaine Conord.

 
Résistances ordinaires de quartiers populaires montre les quartiers populaires de quatre capitales européennes, soumis aux pressions de la gentrification. Les critères de choix des quartiers énoncés dans le programme de recherche REV (Rester en (centre-)ville) qu’accompagne ce travail photographique sont clairement associés au fait que ceux-ci sont à la fois péricentraux, reconnus comme quartiers d’immigration anciens et en proie à la gentrification au moins débutante. Pour ce qui est des quartiers de Vienne et de Lisbonne, le choix est notamment dû à « leurs positions géographiques opposées », mais aussi à « leurs contrastes urbains en termes de gouvernance, de politique de l’habitat et d’accueil des migrants ». En revanche, le quartier Heyvaert de Bruxelles représente un cas d’étude relatif à une gentrification plus rapide et plus volontariste des pouvoirs publics en contraste avec la Goutte d’Or à Paris, quartier ancien, central et bien desservi. Dans le cas parisien, en particulier, un « fort taux de logements inconfortables et de populations migrantes » est encore présent en dépit des marques visibles d’une gentrification de l’habitat et de transformation des espaces publics.
 

illu-tersigni-09

Recherche de l’équipe REV. Toutes les photos © Sylvaine Conord.

 

Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
L’exposition se tient à l’École nationale supérieure d’architecture Paris–Val de Seine jusqu’ au 3 juin 2016, avant de se déplacer à la Maison des sciences de l’homme à Poitiers du 21 juin au 1er juillet. Sylvaine Conord, photographe, est également sociologue (maître de conférences à l’université Paris‑Ouest Nanterre La Défense, laboratoire Mosaïques–LAVUE, UMR CNRS 7218).
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.