Portfolios

Des photographies fantômatiques d’une Chine désertée

« Segue« , une série photographique du photographe hongrois Bence Bakonyi, nous dévoile la Chine sous un nouveau jour.
 
En utilisant des poses longues, et en capturant des paysages urbains, d’ordinaire grouillants, dépossédés de leurs habitants, le photographe introduit ici une esthétique du calme. L’émergence de couleurs pastels participe du climat de quiétude, bien loin de celui de chaos pourtant si cher à ceux qui saisissent la Chine.
 
Durant une année, Bence Bakonyi a sillonné le pays, à la recherche de la représentation de la maison. « Parce que la maison est le lieu de l’intimité, ces photos peuvent être considérées comme mes auto-portraits projetés sur la Chine. Seul et démuni face à une langue étrangère, il était difficile pour moi de communiquer avec les gens. Par conséquent, je me suis abstenu des hommes et me suis concentré sur leur environnement et sur leur habitat pour les dépeindre » explique le photographe sur son site.
 
Des clichés d’une grâce rare, présentant des paysages urbains à l’aube… que l’on vous conseille d’admirer ici aussi !
 

Bence-Bakonyi-01
 
52d96bfc415b8_source-1024x819
 
Bence-Bakonyi-02
 
52d96bda9bf64_source-1024x819
 
52d96bdd85301_source-1024x819
 
52d96bec56275_source-1024x819
 
52d96bff697bf_source-1024x819
 
52d96c06cdfdb_source-1024x819
 
Bence-Bakonyi-03
 
Bence-Bakonyi-04
 
Bence-Bakonyi-05
 
Bence-Bakonyi-06
 
Bence-Bakonyi-07
 
Bence-Bakonyi-08
 
Bence-Bakonyi-09
 
Bence-Bakonyi-10
 
Bence-Bakonyi-11
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.