Portfolios

Street-art : Les questions politiques et sociales asiatiques vues à travers l’oeil de Pejac

Pejac, que nous vous avions déjà présenté dans un article précédent, a terminé l’été dernier un tour d’Asie, au cours duquel il a peint de nombreuses rues à Séoul, Hong-Kong et Tokyo notamment.

 
Envisageant le street-art comme un art engagé, l’artiste s’est attelé à illustrer pointer du doigt les failles sociales, économiques, politique et écologiques dont ces pays d’Asie recèlent. Ses peintures portent ainsi un regard critique sur la société tout en rappelant les richesses de ses traditions. Il détaille chacune de ses oeuvres dans le magazine Bored Panda.
 
 

Shark-fin Soup (Tokyo)

 

Shark-fin-Soup-1
 

Shark-fin-Soup-2
 

Shark-fin Soup : Cette oeuvre est une dénonciation du massacre des requins perpétré par le Japon.

 
 
 

Everyone is an Artist (Tokyo)

 
Everyone-is-an-Artist-1
 
Everyone-is-an-Artist-2
 

Everyone is an Artist : Un hommage à toutes les femmes qui travaillent au Japon.
 
 
 

Seppuku (Tokyo)

 

Seppuku-2
 

Seppuku : Un hommage à la culture japonaise, qui l’a inspiré dès les premiers instants.

 
 
 

Tagger (Hong Kong)

 
Tagger
 
Tagger1
 

Tagger : En Chine, le dragon symbolise force et pouvoir. Domestiqué, cet animal mythique féroce, qui peut causer des ouragans catastrophes, peut devenir un animal de compagnie domestiqué et dévoiler un message d’amour universel.
 
 
 

Gulliver (Tokyo)

 
Gulliver-1
 
Gulliver-2
 

Gulliver : Le bonsaï, l’un des éléments majeurs de la culture japonaise.
 
 
 

Icarus (Seoul)

 
Icarus1
 
Icarus2
 

Icarus : Une façon subtile d’introduire un facteur poétique à une réalité politique délicate en Corée du Sud.
 
 
 

Iron Curtain (Seoul)

 

Oxymoron1
 

Asias-social-and-political-issues-through-the-surrealistic-eyes-of-Pejac.8__880
 
 
 

La contradiction des apparences, entre tissu souple et porte de fer.

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.