Brèves

JR efface la pyramide du Louvre

jr

L’artiste a annoncé il y a deux mois son intervention grâce à cette campagne de communication. Source: Galerie Perrotin

 

Après le Panthéon, l’Assemblée nationale, le centre Pompidou ou encore le Palais de Tokyo, l’artiste JR investit un nouveau lieu emblématique de la capitale: la pyramide du Louvre.


 
Jusqu’au 28 juin, vous pourrez admirer l’œuvre de Ieoh Ming Pei drapée de noir et blanc. L’anamorphose superpose à la réalité son double. La pyramide ainsi recouverte d’une photographie du musée qu’elle dissimule (quoi que… elle est transparente), semble disparaitre partiellement dans le paysage urbain.
 
Par ce collage, l’artiste rend hommage au geste architectural, cherchant à rendre l’édifice discret. « Il [Ieoh Ming Pei] voulait qu’elle [la pyramide] se fonde dans le paysage. Je partage avec lui cette attention au contexte, j’adapte mes photographies à la ville qui les entoure, à l’architecture. C’est un clin d’œil à la polémique qui a surgi quand le bâtiment a été construit, et qui aujourd’hui semble bien lointaine, puisque l’œuvre est plébiscitée par les visiteurs du monde entier » confie JR au JDD.
 

Idée géniale de @jr et @museelouvre ! #jraulouvre #jr #pyramidedulouvre #museedulouvre #architecture #paris #louvre

Une photo publiée par Nathalie C. (@nathaliecrd) le


 

Photographe, vidéaste, réalisateur… voilà près de douze ans qu’il défraye la chronique avec ses portraits monumentaux collées sur les façades, les trains et les escaliers. Voies ferrées africaines, favelas brésiliennes et emblèmes de la république ont accueilli ces visages anonymes avant sa dernière intervention en France, sur la façade du siège de « La Voix du Nord » à l’occasion du festival Renaissance organisé par Lille 3000. Le voici de retour avec une oeuvre décalée, plaçant l’architecture et non plus l’humain au centre!
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.