Brèves

La renaissance du SFMoMA, devenu le plus grand musée d’art moderne des Etats Unis

Article paru sur Exponaute sous le titre original: Agrandi, enrichi, le musée d’art moderne de San Francisco est à redécouvrir, par Agathe Lautréamont
 

Repensé de fond en comble, agrandi de façon spectaculaire, dons d’œuvres qui se comptent par milliers… La date du 14 mai est fébrilement attendue par le petit monde de l’art évoluant sur la côte ouest des États-Unis. C’est en effet en milieu de mois que le musée d’art moderne de San Francisco rouvrira ses portes…


 
henrik-kam-sfmoma
Vue de l’agrandissement du musée © Henrik Kam – SFMoMA

 
Les travaux auront été d’envergure, et l’attente autour de la réouverture de l’institution se fait particulièrement attendre. Le Musée d’art moderne de San Francisco (surnommé SFMoMA) a en effet opéré une importante refonte, dont il résulte une taille doublée, des espaces d’exposition triplés et l’exposition de près de 3000 nouvelles œuvres qui ont été offertes par de généreux donateurs à cette occasion.
 
Dans le cadre des accrochages inauguraux qui marqueront le coup d’envoi de la seconde vie du musée, 600 de ces récents dons seront présentés au public dans les nouveaux espaces d’exposition. Une véritable renaissance, qui fait maintenant du SFMoMA le plus vaste espace dédié aux arts modernes et contemporains sur tout le territoire étasunien.
 
Cependant, on le devine, cette extension surprenante a un coût. Pas moins de 305 millions de dollars (ce qui nous donne à peu près 266 millions d’euros) auront été nécessaire à ce que l’on peut comparer à une sorte de mue. Les nouvelles ailes ont été dessinées par le cabinet d’architecture norvégien Snøhetta, et ces dernières s’imbriquent parfaitement dans la structure originale qui, elle, fut dessinée par Mario Botta.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.