Brèves

Prévoir la gentrification de certains quartiers grâce aux réseaux sociaux

Article paru sur Influencia sous le titre original: La gentrification anticipée par Twitter et Foursquare, par Benjamin Adler
 
actu_6309_image2012rectangle_petite

Source: Influencia

 

Est-il possible de prévoir la gentrification de certains quartiers par l’analyse de la data générée par les réseaux sociaux ? En utilisant celles de Twitter et Foursquare des chercheurs universitaires britanniques démontrent que oui.


 
« Il y a 6000 tweets à la seconde dans le monde. Par où donc commencer ? Comment y trouver son intérêt ? C’est notre rôle, en tant que prestataire de service, d’aider à répondre à ces questions. Notre programme de mise en liberté de données permet aux universités de faire des recherches, nous les aidons à travailler mais les soutenons aussi pour faciliter et promouvoir le partage des résultats. » Presque un an après cette explication exclusive livrée par Chris Moody, VP data strategy chez Twitter, une étude réalisée par les ingénieurs en science de l’informatique de quatre universités anglaises dont la prestigieuse Cambridge confirme la valeur de la data open sourcée made in Twitter. Elle peut décidément servir à beaucoup de choses, y compris prédire cette gentrification des quartiers que les hipsters courtisent, que les bobos apprécient sans la réclamer, que les artistes engendrent, que les marques cajolent et que les mairies défendent.
 
Depuis une décennie cet embourgeoisement urbain se répand dans toutes les grandes métropoles occidentales. Londres ne fait pas exception et selon les chercheurs de Cambridge, recouper les données accessibles sur Twitter et Foursquare peut donc permettre d’anticiper quel quartier est en train de se gentrifier. Entre cafés branchés et cosy où le « sans-mac » est une curiosité, les boutiques de fringues vintage et les restaurants ethniques un brin gastronomiques, les nouveaux résidents s’accaparent les lieux et changent l’âme de la terre d’appropriation.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.