Brèves

L’homme qui faisait fumer les maisons de poupées

Mark Reigelman est un artiste qui dispose des maisons de poupées au dessus des bouches d’égouts de New York.


 
Smokers_Installation-15-of-43_designboom-818x545
© Mark Reigelman

 
On a tous en tête des images de films dans lesquels la ville est nimbée de fumée blanche. Mais connaissez-vous l’explication d’un tel phénomène ?
 
Depuis 1880 et suite à une tempête de neige qui endigua l’approvisionnement en bois et charbon de toute la ville, la « grosse pomme » se chauffe à la vapeur! Cette dernière est transportée par un réseau souterrain afin de regagner les foyers qu’elle alimente en chaleur. Aujourd’hui encore, ce système de chauffage urbain est très efficace et se compose de plus de 160 km de conduits parcourant Manhattan, une île de seulement 21,6km de long.
 
Les nuages de fumée qui émanent de la chaussée proviennent généralement de fuites de canalisations ou de manipulations destinées à refroidir les conduits surchauffés. Ce sont ces portes de sorties que Mark Reigelman a utilisé pour faire fumer ses cheminées. Son procédé consiste à remplacer les cheminées bicolores – habituellement disposées dans l’espace public pour assurer une bonne visibilité routière – par des cabane en bois miniature, dont la fumée s’échappe par les cheminées.
La démarche de l’artiste viserait à « mettre en valuer ce procédé industriel essentiel à la ville et fournissant l’énergie et la chaleur à des milliers de foyers et d’entreprises ».
 
Smokers_Installation-2-of-43_designboom-818x545
© Mark Reigelman

 
smokers_installation-6-of-43_designboom
© Mark Reigelman

 
Smokers_Installation-16-of-43_designboom-818x545
© Mark Reigelman

 
Smokers_Installation-29-of-43_designboom-818x545
© Mark Reigelman

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.