Portfolios

En images: Les paquebots qui écrasent la sérénissime Venise

Gianni Berengo Gardin, un grand photographe italien, a été censuré l’année dernière pour sa série de photographies dénonçant le tourisme de masse qui étouffe Venise.


 
Les colossaux paquebots en mouillage dans la sérénissime lagune détonnent dans le paysage. De véritables buildings flottants dépassent des maisons traditionnelles de la ville, greffant dans le tissu urbain vénitien un décor surréaliste et mouvant.
L’industrie du tourisme, un peu plus grande chaque année, met en péril le maintien de l’écosystème lagunaire ainsi que celui des berges fragiles, régulièrement abimées par les manoeuvres de ces géants flottants.
 
La série Mostri a Venezia (Monstre à Venise), a capturé la dissonance établie entre un tourisme fait de consommation et de foule et la délicatesse d’une ville menacée. Vingt-sept photographies devaient être exposées au Palazzo Ducale avant que le maire de Venise, Luigi Brugnaro, n’interdise l’exposition, la jugeant nuisible pour l’image de la ville. Depuis, ces clichés effrayant ont fait le tour du net.
 
Pour préserver la cité, un chenal a été construit pour maintenir à l’écart les paquebots à l’origine du déversement de millions de touristes dans les ruelles étroites chaque année. 20 millions de visiteurs par an foulent le sol vénitien et modifient drastiquement son urbanité. Les échoppes de colifichets low-cost ont remplacé les artisans au savoir ancestral. Les paquebots, ces énormes machines à rêve, participent de la fuite de l’âme séculaire de la « fiancée de la mer ».
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-02
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-08
 

Gianni-Berengo-Gardin-venezia-00
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-01
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-03
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-04
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-05
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-06
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-07
 
Gianni-Berengo-Gardin-venezia-09
 
 
 

Vos commentaires

    • ann pham taylor a dit :

      Ces paquebots énormes et hideux ne devraient pas exister et encore moins s’approcher de Venise, un joyau de l’humanité. Ce photographe talentueux a vraiment saisi le contraste entre ce mastodonte qui est fait seulement pour gagner de l’argent et la finesse de l’architecture vénitienne qui est emprunte du sacré.

    • Urgent… Soutenons les italiens contre ces monstres qui détruisent l’Histoire d’une des plus belles villes d’Europe !

  • Nicole Dorion a dit :

    Quelle horreur et quel manque de respect pour les villes patrimoniales!
    Il serait important que les élus fassent des lois, afin que ces gros paquebots accostent un peu à l’écart et évitent de défigurer des sites historiques.

  • Jeanmart a dit :

    C’est un peu comme à Paris où pour le bonheur d’UNIBAIL la mairie socialiste a créer une grosse verrue dans les Halles méprisant ce quartier historique au détriment de l’église Sainte Eustache et de la bourse du commerce. Vive le Social-Libéralisme au profit du capital

  • Marchesi a dit :

    Irresponsable ! C’est toute la beauté de Venise
    est ici menacée à court terme ! Outre que ces géants des mers n’ont rien de beau. sinon que du défi , le touriste lui même est des plus superficiels ! C’est un peu comme si on pouvait et voulait changer les gondoliers et gondoles en scooters des mers grand luxe ! Il faut arrêter ce sacrilège ! Venise mérite mieux que ça comme visiteurs !

    • Shirley Crichton a dit :

      Oh my goodness! So invasive for the Venetians! Apparently the decision not to allow these big ships so near to Venice has been reversed. I don’t understand this, surely it can’t be very good for the foundations of Venice?!!

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.