Brèves

Shakespeare in tears

Source: mediatheques.montpellier3m

 

Il y a 400 ans, l’un des plus grands dramaturges que notre monde ait connu s’éteignait. William Shakespeare laisse derrière lui trente-sept œuvres, dont la postérité est sans égal. Pour célébrer ce défunt anniversaire, 400 pleureuses et pleureurs ont défilé dans les rues de Gdansk en Pologne. Le théâtral cortège portait les attributs de la période élisabéthaine : fraises au cou, mitaines aux mains, voilettes de veuves, et larmes de maquillage servaient à parfaire la mise en scène macabre.


 
Cliquez ici pour voir les photos AFP du défilé
 
«Cela a été difficile au tout début de se mettre dans l’ambiance, mais au bout d’un moment, quand tout le monde s’est lamenté, a pleuré, crié, c’est venu tout seul, et on avait vraiment envie de faire sortir toutes ces émotions», a expliqué Sara Warzynska à l’AFP
 
Un happening qui a traversé la ville jusqu’au Théâtre Shakespeare, un joyau architectural inauguré en 2014 et conçu par l’architecte italien Renato Rizzi. Pensé comme un savant mélange entre architecture postmoderniste et construction en bois rappelant les théâtres du XVIIe siècle, l’édifice peut adopter trois configurations. L’une de ses scènes, en éperon, permet au public d’observer le spectacle de trois côtés, l’autre, à l’italienne, positionne le public face à la scène, tandis que la troisième, en arène, rend le spectacle observable de tous les côtés. Le tout, couronné d’un toit ouvrant, offrant la possibilité de représentations en plein air, tel était le cas du Globe, le théâtre londonien de Shakespeare.
 
Vue intérieure du Gdansk Shakespeare Theatre – Source: saffronatstudy.wordpress

 
Théâtre shakespearien, Gdansk, Pologne copperconcept
Un théatre au toit ouvrant – Source:copperconcept.org

 
Depuis 1993 Gdansk organise un festival shakespearien en souvenir d’un temps où la ville, port hanséatique de la Baltique, attirait les commerçants avides de distractions et de pièces de Shakespeare.
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.