Brèves

Quand le Velib’ informe des pratiques parisiennes

Article paru sur Konbini sous le titre original: « Cette étude sur les Vélib’ en dit beaucoup sur les Parisiens » par Théo Chapuis
 


Quartiers riches privilégiés, heures de départ et retour au boulot, rapport au périphérique… Un site créé par quatre étudiants prend les Vélib’ pour prétexte afin de dresser un portrait des Parisiens.


 
7014599299_461c833708_k-810x540
Un usager du service Vélib’ photographié en plein effort. (© S. Faric/Commons)

 
À quelle heure être sûr qu’il reste des Vélib’ ? Quelle est l’heure de pointe ? Où sont-ils en meilleur état ? Si vous habitez Paris ou bien l’une des 38 communes de France disposant d’un service de vélos en libre-service, vous vous êtes sans doute posé au moins l’une de ces questions.
 
Ça tombe bien ! Quatre étudiants à l’École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae) de Malakoff (92) ont fouillé dans les données rendues publiques par l’exploitant de Vélib’, JC Decaux, sur les mois de février et mars 2016, les ont croisées avec certaines informations de l’Insee et ont créé le site Data Vélib, pour mieux comprendre “ce que les données Vélib disent des quartiers et des habitudes des Parisiens”, comme nous l’explique l’un de ses quatre papas Simon Bunel – qui nous assure utiliser le service de deux-roues “presque tous les jours”.
 
Data Vélib propose cinq entrées différentes, la plupart du temps à l’aide d’une grande carte de la capitale segmentée par quartiers : départ et retour des vélos, dégradations, disponibilité par heure et “effet périph”. Pour faire plus qu’empiler les chiffres, Simon et ses collègues se sont permis une analyse de leurs données.
 

Pas tous égaux devant les dégradations


 
Il prend l’exemple de la carte des dégradations, sociologiquement l’une des plus intéressantes d’après lui : sur Data Vélib, on y constate 0 % de vélos dégradés dans le 16e arrondissement quand, dans le Nord-Est parisien, ce taux évolue entre 10 et 20 %.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.