Portfolios

En images : Quand la croissance des villes africaines fait disparaitre les animaux sauvages

Nick Brandt est un photographe engagé. Son action vise à sensibiliser les urbains à la menace que l’urbanisation généralisée du monde représente pour la faune africaine.


 
L’Afrique, ce continent accueillant l’une des plus grande biodiversité du monde, voit en même temps de nombreuses espèces disparaitre de son territoire. Le lions du Cap, l’aurochs, le rhinocéros d’Afrique de l’Ouest, et bientôt le lion d’Afrique…
 
Et pour cause, leur biotope est progressivement grignoté par un tissu urbain disparate, des zones industrielles, des décharges… menaçé par la pollution, la présence de l’homme et le braconnage, les ressources nécessaires à leur survie.
 
Une série glaçante, à voir dans son intégralité ici!
 
RAILWAY-LINE-WITH-LION-BROTHERS
 
UNDERPASS-WITH-ELEPHANTS-and-GLUE-SNIFFING-CHILDREN
 
STREET-WITH-LIONESS-and-CUB
 
UNDERPASS-WITH-RHINO-and-EGRET
 
WASTELAND-WITH-CHEETAHS-and-CHILDREN
 
FACTORY-WITH-GIRAFFE
 
FACTORY-WITH-ELEPHANT
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.