Brèves

Les biblio-métros

Vous en avez marre de prendre le métro au milieu d’une mer de têtes baissées, les yeux rivés sur des écrans, les oreilles bouchées par des écouteurs, les doits pianotants sur des objets électroniques ? Avec un tel phénomène de société, pas étonnant que certains métropolitains se lancent dans une chasse aux lecteurs, faisant d’eux la figure emblématique des beaux gosses marginaux.


 


 

Par chance, le métro de Santiago del Chile, en partenariat avec la Direction des bibliothèques, archives et musées (DIBAM) développe depuis 18 ans des bibliothèques souterraines. Cette semaine a été inauguré le 22 i-ème point d’emprunt du réseau de transport, à la station Ciudad del Niño. Il n’y a pas à dire, la cité doit être saturée d’apollon intellos!
 

Source: biblioescueladecomercio.wordpress.com

 

D’autres initiatives de ce type ont fleuri ces dernières années de part le monde.


 
A Shanghai, des étagères remplies de livres ont été installées dans les stations de métro de la ville, invitant les passagers à prendre un livre et à le re-déposer quelques arrêts plus loin.
 
En revanche, à Miami, les métropolitains peuvent numériser un livre dont le contenu se limite aux 10 premières pages. Si le lecteur est mordu, il devra se rendre dans l’un des lieux de location, indiqué à la fin de la lecture.
 
A Pékin enfin, la Bibliothèque Nationale de Chine et le métro de Pékin (MRT) ont installé des codes QR qui, une fois scannés, donnent accès au contenu d’un livre depuis le téléphone portable. La lecture gratuite et numérique donne accès à une trentaine de livres, renouvelés chaque mois. Le choix des livres étant limité, cette stratégie « culturelle » peut cependant représenter un bon moyen de pratiquer la propagande.
 
Les limites des biblio-métros est donc palpable, entre numérisation et orientation.
 
A Miami, certains points de locations de livres se situent dans les wagons
Image: Design Taxi

 
bibliotecasdemadrid.org
Module accueillant une bibliothèque dans le métro de Madrid
Source: bibliotecasdemadrid.org

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.