Brèves

Vidéo: New York engloutie par la végétation

Dans un timelapse de 4 min, New York est progressivement envahie par la végétation, avant de disparaitre totalement sous une marée verte. Scénario catastrophe ou sombre prophétie?


 
Capture d’écran 2016-04-12 à 10.23.17
Capture d’écran du court métrage «Wrapped»

 
La vidéo commence comme un épisode de Dr House. Parmi les globules rouges et vaisseaux d’un rat en décomposition se développent d’étranges filaments ligneux. Tout le long du timelapse, on glisse du micro au macro, tandis que l’objectif prend de la hauteur et saisit les dégâts causés par un bien étrange virus. La contamination est urbaine. La mousse sortie des narines de l’animal va coloniser la grosse pomme toute entière et les lianes grimpantes, causer son effondrement.
 
Les effets spéciaux sont à couper le souffle et le sujet laisse incrédule. Comment ne pas y reconnaitre Angkor, Tchernobyl ou encore Détroit? Ce sort a déjà été réservé à certaines de nos villes, pourrait-il s’abattre sur New York? Qu’adviendra t-il quand l’homme aura disparu de la planète?
 
Cette vidéo, primée à plusieurs reprises (lors de la Visual Effects Society l’an dernier ou du Los Angeles Shorts Fests il y a deux ans) et l’oeuvre de Roman Kaelin, Falko Paeper et Florian Wittmann, du collectif Crave. « Wrapped » (« emballé » en anglais), où tout redevient poussière, n’est visible sur internet seulement depuis quelques jours.
 

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.