Portfolios

#Jesuisnonchalant, la réponse des « banlieusards » à Eric Zemmour

Vous avez surement entendu parler de la n-ième polémique entourant l’ex-chroniqueur cynique, turpide et très controversé Eric Zemmour. Dans une tribune du Figaro Magazine, datant du 8 avril, le journaliste fait allusion au public des Halles de Paris en y opposant d’un côté les « bobos pressés » et de l’autre les « banlieusards nonchalants ». Une vision réductrice et manichéenne de l’éclectisme grand parisien qui n’a pas plu aux résidents extra-periph. L’ex-chroniqueur va plus loin pour devenir même grossier, assimilant les grands parisiens à « un peuple arabo-musulman » venant aux Halles « au terme d’un long périple depuis le fin fond de l’Afrique ».
 
CfhhbvfVAAA_QQO

Source: Enlargeyourparis.fr

 

Enlarge your Paris, le célèbre web-magazine monté dans le but de changer l’image de la banlieue n’a fait qu’un bon. Et quelle fut la brillante idée de ce média de la métropole? A la bassesse, la réponse s’est forgée avec dérision. Un appel à contribution photographique a été lancé auprès de tout banlieusard désireux de faire un pied de nez à « Rico l’étourneau » (dixit Jonathan Lambert).
 
« Eblouis par cette analyse anthropologique digne de Claude Lévi-Strauss, nous avons tenu à l’enrichir et à l’imager. Nous nous sommes tournés pour cela vers les dits banlieusards qui, malgré leur poil dans la main, ont accepté de nous envoyer des photos d’eux ou de leur chien dans un état quasi-léthargique. On les en remercie d’être ainsi parvenus à surmonter leur nature profonde. A tous ceux qui voudraient les imiter, le hashtag de ralliement sur Twitter est le suivant : #jesuisnonchalant. » peut on lire sur leur site.

 
Une belle idée cherchant à faire tomber les barrières mentales qui s’érigent de plus en plus haut alors même que les limites territoriales sont censées s’estomper…
 


 


 


 


 


 


 


 


 


 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.