Brèves

La Canopée des Halles et la gare du World Trade Center, deux projets qui se chiffrent en milliard(s)

Article paru sur le Courrier de l’architecte sous le titre original: Pendant ce temps, à New York, Santiago Calatrava… par Jean-Philippe Hugron
 

Alors que Paris inaugure dans la précipitation la Canopée des Halles, New York découvre la nouvelle gare du World Trade Center signée Santiago Calatrava. Deux projets qui se chiffrent en milliard(s) d’euros ou de dollars… Deux projets qui soulèvent la polémique.


 
Sans titre-1
A gauche, vue par en dessous de la Canopée en travaux (Source: immobilier.lefigaro.fr). A droite, l’intérieur du hall de la gare du World Trade Center (Source: hebdo.ch)

 
Déjà, à Liège, Santiago Calatrava avait livré une gare ayant éveillé la controverse. Bien des Belges fustigent encore l’architecte et son délire mais aussi la ville qui a commandé cet ouvrage disproportionné. Ceci étant dit, celui qui découvre, voyageant en train, cette grandiose porte ouverte sur la ville ne peut que s’émerveiller. Si par le plus grand des hasards ce voyageur connaît aussi la Canopée des Halles… Il ne pourra que regretter de n’avoir la même chose chevillée au ventre de Paris.
 
Qui plus est, la gare de Liège a coûté deux fois moins cher que sa pataude rivale parisienne. Santiago Calatrava, qu’il soit l’homme de l’art le plus décrié, n’en est pas moins un sculpteur hors pair. Quand la jaunasse Canopée semble s’affaisser sur les Parisiens, la blanche et lumineuse gare s’élève au dessus des Liégeois.
 
Toutefois, ce parallèle trouve une actualité plus troublante. Le 5 mars dernier, il y a donc tout juste un mois, Santiago Calatrava livrait justement une partie du nouveau «hub» de transport, l’Oculus, sur le site du World Trade Center, à New York. Une architecture spectaculaire. Une facture aussi, estimée à 4 milliards de dollars. Bref, de quoi agiter, de nouveau, la critique.
 
04(@JJBers)_B
©JJBers, sousce: Le courrier de l’architecte

 
La presse locale est, à ce sujet, assez unanime. Le New York Times dénonce, dans un titre choc, le «symbole d’un immense gâchis». Michael Kimmelman, l’auteur de cet article paru le 2 mars 2016, ne décolère pas de voir cette «carcasse de dino» abriter une gare, plus encore d’avoir fait de la dix-huitième station la plus fréquentée de la ville, un centre commercial et ce, à l’aide d’un financement public.
 
Certes, le critique convient qu’«à première vue, l’architecture de Calatrava peut presque faire oublier ce gâchis épique. Au centre de l’Oculus, cette vue virginale peut vous décrocher la mâchoire», note-t-il.
 
«Mais, cette nouvelle cathédrale, ce nouvel espace public immaculé deviendra très prochainement le temple d’un nouvel Apple Store et d’une boutique John Varvatos.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.