Brèves

Nuit des débats à la Cantine Fabien: « La reconquête des places parisiennes »

Article paru sur Le Parisien sous le titre original: Nuit des débats : ils ont refait la ville à la Cantine Fabien
 

Dans les salles de spectacles, les équipements municipaux, au café, on a beaucoup discuté samedi soir dans la capitale. Pour la première fois, la Ville organisait une « Nuit des débats ». Au menu, 130 rassemblements dont une discussion sur « la reconquête des places parisiennes » organisée au Café Fabien, un bar de la place du Colonel-Fabien (Xe).


 

5683555_0e430f38-f9b3-11e5-a4b1-f6e2213c45cf-1_545x460_autocrop

Place du Colonel-Fabien (Xe), samedi soir. La première Nuit des débats s’est tenue à Paris. Ici à la Cantine Fabien (10e) place du Colonel-Fabien où l’on a débattu de la reconquête des places parisiennes. (LP/J.D.)

 
Sur la mezzanine, une vingtaine de participants ont répondu à l’invitation de Jean Machras, membre de la FNAUT (Fédération Nationale des associations d’usagers des transports) Ile-de-France, à l’initiative de la soirée. Avant d’enclencher la première de ses quarante diapositives, le militant associatif donne le ton : « Paris possède des places merveilleuses qui sont hélas devenues des carrefours automobiles ».
 

Des rencontres stimulantes


 
Entre deux gorgées de bière, le petit groupe évoque évidemment le réaménagement de sept grandes places parisiennes (Bastille, Nation, Panthéon, Madeleine, Gambetta, Italie et Fêtes) par la Ville mais va plus loin. On ressuscite un projet de piétonnisation d’une partie de la Concorde (VIIIe) datant de 1999. On se désole de l’aménagement de la place de l’Etoile (VIIIe), et « ses touristes blottis au milieu d’une mer de bitume ». On imagine « libérer » de la circulation le lion de la place Denfert-Rochereau (XIVe) et « unifier les deux squares ». Et on peste contre le bitume qui envahit tout.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.