Brèves

La remise en eau du Canal Saint Martin s’achève aujourd’hui

La remise en eau du canal Saint-Martin a commencé jeudi 31 mars après trois mois d’astiquage, de décrassage et de réparages. Aujourd’hui, sa remise en eau devrait s’achever et permettre la reprise de la navigation.


 
cce276c552f376f23b07bc95c6e64c02
© Emilie Chaix/Mairie de Paris

 
Avec 10 millions d’euros investis, c’est une opération de sauvegarde des poissons, 7 000 tonnes de sédiments retirés et 80 ouvriers à l’oeuvre pendant près de 90 jours. C’est aussi de nombreux velib’, une mer de canettes et de bouteilles, des scooters, des armes de point ou à feu, des baignoires, des machines à laver et même un drone… qui ont émergé progressivement de la vase parisienne.
 
Avec ses quelque 100.000 m3 d’eau sur 2 kilomètres de longueur, le canal a vocation à devenir « de plus en plus un lieu de vie pour les Parisiens », souligne Célia Blauel, adjointe à la Mairie de Paris chargée de l’environnement, relayée par le journal Le Monde. Emblème du patrimoine parisien le canal est, depuis 1825, un axe majeur de transport de marchandise à travers la capitale. Si l’avenir lui réserve une image plus « oisive », la sensibilisation auprès d’une population qui le considère comme une décharge doit s’intensifier.
 
Pour ce faire, le maire du 19° arrondissement annonce vouloir ouvrir un espace de baignade dans le bassin de la Villette. Une idée dont les prémices ont déjà été annoncés l’année dernière avec la réouverture, après 60 ans d’interdiction, de « Paris à la nage », une course en eau libre dans le Bassin de La Villette. Avec la candidature de la capitale aux JO, l’ambition de la maire de Paris est d’accueillir les épreuves de triathlon et de nage en eau libre dans la Seine. Par la même occasion, la possibilité de se baigner dans le fleuve en 2024 miroite comme un espoir peu crédible pour tout grand-Parisien qui se souvient des promesses de l’ex président Jacques Chirac en 1988.
 
 
 

Vos commentaires

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.