Débats

Le mouvement « Nuit Debout » privatise l’espace public selon Anne Hidalgo

Article paru sur Slate sous le titre original : Anne Hidalgo reproche à Nuit Debout de «privatiser» l’espace public (et elle en connaît un rayon sur le sujet), par Jean-Laurent Cassely
 

La maire de Paris Anne Hidalgo a regretté que les «lieux publics» soient «privatisés», en référence au mouvement émergent des indignés de la République. Une perche lancée à ses opposants qui dénoncent justement la multiplication des partenariats publics-privés dans l’espace public.


 
nuit-debout-place-de-la-republique-paris-5575027
Assemblée populaire du 32 mars, République Paris © Photo Ag : MaxPPP/EPA/IAN LANGSDON
Source: blog.mediapart.fr

 
«Les lieux publics ne peuvent pas être privatisés»: c’est par ce commentaire que la maire de Paris Anne Hidalgo a évoqué l’occupation de la place de la République depuis le 31 mars par les participants du mouvement Nuit Debout, invoquant des raisons de sécurité. Une formulation qui agace et amuse beaucoup parmi ses opposants, la privatisation temporaire d’espaces publics parisiens lors d’événements sportifs, culturels ou festifs étant justement devenu un point de fixation des détracteurs de la politique municipale.
 
Dernier dossier controversé de privatisation temporaire d’un espace public: la «fan zone» qui aura vocation à réunir les supporters de foot lors des matchs de l’Euro 2016 sur le Champ-de-Mars…
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.