Portfolios

Nue, elle se fond dans le paysage urbain de New-York, grâce au body-painting

body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
Trina Merry est une artiste new-yorkaise. Trina a choisi comme atelier les rues de New York et un corps nu comme toile. Ce corps nu c’est celui de son modèle Jessica Mellow, à qui elle a demandé de ne porter qu’un bas de bikini et de simples baskets !Sur chaque prise de vue effectuée par Trina, c’est tout un décor qui vient prendre forme sur le corps de Jessica.

 
Trina a en effet l’habitude de créer des images qui camouflent ses modèles dans le paysage de New York, les mélangeant aux détails architecturaux de l’Empire State Building, du pont de Manhattan, de Central Park et d’autres sites célèbres.

 
Ce projet artistique n’est pas sans rappeler la loi autorisant les new-yorkais à se promener torse nu et top-less en centre-ville !

 
«Je voulais engager la ville et la comprendre tout en faisant quelques observations », a déclaré Merry au San Francisco Gate, alors qu’un passant observant le travail de l’artiste : « C’est tellement New York ! »

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 
body painting - street - New-York - art - Artiste - nue - sensuelle - érotique

 

Source : San Francisco Gate

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.