Portfolios

Graham Fink photographie Shanghai en pleine mutation

Graham Fink a documenté les chantiers de démolition de Shanghai pendant cinq ans, en essayant de capturer le paysage en chantier relatif à cette période d’urbanisation rapide.


 
Ses Ballades l’ont amené à porter un oeil graphique sur cette ville en pleine transformation. Débris, traces et stigmates emplissent ces lieux encore habités d’une présence impalpable. La mémoire des lieux vit dans ces photographies.
 
Intrigué par les histoires qui se cacher derrière la démolition et la construction, Graham Fink tente ici d’illustrer le rythme effréné de l’urbanisation galopante chinoise.
Là ou un hôtel de 33 étages peut être entièrement construit en seulement 14 jours, il arrête le temps sur l’instant de la transition. « Shanghai est une métropole Darwinesque » dit-il. «J’ai toujours été fasciné par l’idée de la mort et de la renaissance, et la ville ne fait pas exception. Alors que le mot «destruction» peut évoquer une émotion négative on remarque qu’il est empreint de magie. Il s’agit d’un instant charnière entre deux vie, il ne s’agit pas d’une fin. Le dessin d’un enfant sur un mur cassé, un fauteuil abandonné sur lequel la nature a repris ses droits… leur destin est incertain » confie t’il à Creative Review.
 
4cue86c47fs6rijj
 
2braaj5j4c68djyw
 
gzkhz582vbv5qvfw
 
Meeting-abandoned-HR
 
Credit- Graham Fink:Riflemaker via the Guardian
 
Peace-amongst-the-pieces-HR
 
qpzdnwwwqrn44xj8
 
vv7w3x7xdbsgdhd5
 
wi91x6npudknfc1v
 
sbskusugroqwkt39
 
Big-Dreams-HR
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.