Brèves

Un futur sans conducteurs ?

D’ici 2020, les véhicules sans chauffeurs pourraient se démocratiser. C’est en tout cas ce que laisse présager la lutte sans merci entre les constructeurs automobiles et les entreprises de la Silicon Valley.

 
“Il y a trois choses à savoir sur les voitures sans conducteur”, écrit Time dans son édition du 7 mars. “1 : elles sont déjà là. 2 : elles conduisent mieux que nous. 3 : elles vont tout changer.”
 
Et qui sera le premier à sortir cette voiture intelligente? Les constructeurs traditionnels ont du souci à se faire, car, fonctionnant sur la base de capteurs, de systèmes de géolocalisation et d’équipements informatiques, ces voitures du futur n’ont presque plus rien de mécanique! Et dans le domaine de l’informatique, la Silicon Valley excelle !
Google est déjà en train de tester sa Google Car, tandis que Apple buche sur sa Titan. Uber s’est également lancé dans la course en partenariat avec l’université Carnegie-Mellon.
 
google

La Goolge Car

 
Côté constructeurs, BMW, Toyota, Nissan, Renault,Peugeot, Citroën et Daimler ont annoncé de gros investissements. Leur plus grande peur: que Google leur « vole » le marché! Si un constructeur comme BMW est “plus prudent” (et plus lent), relève le magazine Fortune, c’est qu’“il compte sur son équipe de recherche-développement pour effectuer les tests, pas sur les clients”.
Pas vraiment rassurant…
 
Mais pourquoi un tel engouement pour les voitures sans chauffeurs? Elles seraient plus sûrs que les voitures conduites par un homme et permettraient de réduire le nombre de victimes sur les routes. Même Paris s’y est mis en annonçant la mise en en place, en 2020, d’une navette électrique sans chauffeur pour relier les gares TGV entre elles et faciliter l’accès aux bois et aux hôpitaux.
 
minibus-sans-chauffeur-voiture
Les futures navettes parisiennes

 
La ville robotisée sans chauffeurs de taxi ni de bus est en marche…
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.