Brèves

Paris, au féminin ou au masculin ?

Article publié sur Projet Voltaire sous le titre original: « Paris est beau ou Paris est belle ? Le genre des noms de villes »
 

Presque aussi énigmatiqstrasbue que le sexe des anges est le genre des noms de villes. Prenons Paris, par exemple. Diriez-vous qu’il est beau ou qu’elle est belle ? Certes, vous pouvez toujours éluder la question en utilisant des périphrases comme « la Ville Lumière » ou « la capitale ». Mais si c’est bien « Paris » que vous souhaitez employer, sachez que le genre des noms de villes n’est pas fixé dans l’usage. Autrement dit, vous rencontrerez à la fois le masculin et le féminin au gré de vos lectures. Voici néanmoins quelques éléments pour vous aider à vous décider.


 
Jadis, les noms de villes étaient de genre féminin. Par exemple, Ma belle Marseille est le titre d’un recueil de nouvelles publié par Carlo Rim en 1934. On peut également citer : La Baule, La Rochelle, La Haye, Alger-la-Blanche, La Nouvelle-Orléans, Vaison-la-Romaine, Louvain-la-Neuve, etc. Dans tous ces exemples, l’article, qu’il commence l’appellation ou qu’il la termine avec un adjectif, fait partie du nom de la ville et en révèle le genre.
 
Statue_of_Strasbourg_on_place_de_la_Concorde,_Paris,_France_2012
La statue féminine personnifiant la ville de Strasbourg place de la Concorde à Paris
Source: Wikipédia

 
Preuve architecturale de ce lien historique entre les noms de villes et le genre féminin : à Paris, place de la Concorde, ce sont des statues de femmes qui représentent les huit principales villes françaises (hors capitale) du XIXe siècle, à savoir Brest, Rouen, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes, Lille et Strasbourg.
 
Cependant, dans Paris brûle-t-il ?, titre d’un film historique de René Clément, avec Jean-Paul Belmondo, « Paris » est de genre masculin. On aurait pu s’attendre à ce que le sujet de la phrase soit au féminin : « Paris brûle-t-elle ? » (sous-entendu : la ville de Paris brûle-t-elle ?). Eh bien non !
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.