Portfolios

La terre sur la tête avec Aydin Büyüktas

Les photographies de Aydin Büyüktas donnent le vertige et rappellent ce que l’on peut ressentir avant d’entamer un plongeon depuis le sommet d’une montagne russe. Ses clichés désorientent et étourdissent l’observateur en faisant fi de la pesanteur.
 
Le photographe turc utilise un drone et des logiciels de retouche photographique pour déformer les routes, des marchés et des terrains de football d’Istanbul de manière surréaliste. Sa série Flatland relèvent du rêve et ne sont pas sans rappeler la célèbre scène du film « Inception » où le sol parisien se soulève à la force de l’imagination pour obstruer le ciel.
 
Ses sources d’inspirations relèvent de la science fiction. H.G. Wells, Isaac Asimov, mais surtout le livre de Edwin Abbott « Flatland: A Romance of Many Dimensions » ont posé les bases de ses paysages imaginaires, qu’il a recherché à matérialiser par le photomontage.
 
Parmi l’un d’eux; les toits du Grand bazar d’Istanbul, le marché couvert le plus visité au monde. Rappelez vous, ses 40.000 mètres de carrés de toiture ont servi de terrain de jeux à une célèbrissime course poursuite à moto dans le James Bond « Skyfall ». S’il n’a rien perdu de son effervescence séculaire, le marché stambouliote se dégrade. A plus de 550 ans, il voit ses pavés se déchausser, ses voûtes pencher et ses toits fuyer… Agrandi, détruit, reconstruit ou modernisé au fil des siècles, LE lieu le plus visité du monde devrait se voir offrir un lifting sans précédent par la municipalité!
 
Flatland-les-rues-d-Instabul-version-inception-par-Aydın-Buyuktas-2
 
Et la suite en images!
 
Aydin-Buyuktas
 
Untitled_004
 
tumblr_o1i5831hiP1rv33k2o5_r1_1280
 
Arch2O-Flatland-Aydin-Buyuktas-3
 
aydin-buyuktas-flatland-warped-cityscapes-designboom-02
 
Arch2O-Flatland-Aydin-Buyuktas-5
 
1660691-ISOJJQMD-8
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.