Portraits

Quatre équipes de paysagistes en lice pour la nouvelle maîtrise d’oeuvre de l’île de Nantes

L’aménageur de l’île de Nantes, la Samoa, vient d’annoncer le nom des équipes pré-sélectionnées – parmi les 28 ayant répondu – pour sa nouvelle maitrise d’oeuvre urbaine.
Chose rare, les quatre groupements pluridisciplinaires retenus ont chacun un paysagiste pour mandataire! Le grand gagnant prendra la suite de Marcel Smets associé à l’architecte urbaniste Anne-Mie Depuydt (agence Uaps) eux mêmes successeurs de Alexandre Chemetoff sur le projet de réaménagement de l’île.
 

La disparition des activités industrielles liées à la construction navale a été l’élément déclencheur de la réflexion municipale concernant ce site, dès 1987. La libération de ces espaces, mais aussi la formation d’une « dent creuse » dans l’histoire et l’identité nantaise, a fait émerger une volonté de conserver le vocabulaire fluvial, industriel et maritime du quartier. Le nouveau Palais de Justice y est par ailleurs implanté, affirmant l’île comme une extension du centre historique de la ville.
 

Le plan guide établi par Chemetoff célèbre les principes d’un développement urbain durable. En premier lieu, une reconfiguration des espaces publics est programmée, leur faisant jouer le rôle d’armatures favorables à la mise en place progressive des diverses activités du quartier. Le territoire se tisse progressivement dans sa relation au fleuve, la mémoire industrielle et portuaire du lieu est honorée, la mixité sociale et fonctionnelle, respectée… Locaux d’activités, commerces, services, établissements d’enseignement supérieur et logements trouvent leur place au fil des directions impulsées par les acteurs.
 

En 2010, le projet change d’échelle et s’ouvre sur la future métropole Nantes Saint Nazaire. Marcel Smets et Anne-Mie Depuydt inscrivent la trame paysagère comme stratégie d’aménagement pour projeter leurs regards à l’horizon 2030. Ils décident de faire de l’île un « métacentre » en y créant un quartier d’affaires connecté à la gare, un CHU, un éco-quartier et un grand parc urbain.
L’avenir de l’île lui réserve un nouveau rôle de pôle d’attraction métropolitain. Le transport et l’accessibilité, clefs de voute de ce « Plan des transformations », sont améliorés avec l’extension du réseau de transport tel que les voie tramways, les busways, les chronobus, les pistes cyclables et les véloroute. Ce maillage de mobilités se ourle ainsi d’une trame paysagère, faisant pénétrer la « nature » dans le quartier.
 
En élaboration depuis 87, on peut dire que ce projet urbain est déjà bien avancé. L’enjeu des années à venir porte sur l’entrée en phase opérationnelle des 90 hectares du sud-ouest de l’île, du futur CHU et du parc urbain de 14 hectares. Ceci explique donc pourquoi les quatre groupements pluridisciplinaires retenus ont chacun un paysagiste pour mandataire! Une occasion pour nous de vous présenter brièvement quelques uns de leurs projets:
 

L’Agence Base


 
La Place d’arme et le parc Serge Blandan de Lyon:
 
Maître d’ouvrage : Grand Lyon + Ville de Lyon
BASE paysagiste mandataire + explorations architecture + OGI + ON + CSD(EODD)
 

place d'arme

« La place a été pensée comme une vaste surface libre et polyvalente pour toutes les postures, rencontres, activités, appropriations et déambulations. Un lieu de théâtre social et de mémoire historique et militaire, bien loin des anciennes parades de garnisons.
(…)
Un travail fin a été engagé sur le nivellement, qui donne lieu à des glacis et différences de niveau. La nouvelle topographie est mise à contribution pour la gestion des eaux pluviales. Une partie de la place monte en charge lors des épisodes pluvieux, et la série de murets créés fonctionne comme assises, ou séries de petites scènes urbaines
 ».
 
blandan
« Autour des fortifications centrales, la logique de fronts et de bastions est transposée. Elle organise de nouveaux espaces de découverte, d’évasion et de rencontre : plaine des douves, front horticole, front forestier, jardin de reconquête, place d’Armes, vague des remparts, autant de motifs qui donnent lieux à des usages et des milieux spécifiques, en résonnance avec l’histoire du site ».
 

Paris : Aire de jeux
 
Maître d’ouvrage : Mairie de Paris, DEVE
BASE mandataire + TERRASOL BET géotechnique + Luc Mas consultant jeux
Entreprises : Eiffage (Béton VRD), Pyrrhus (charpente, serrurerie, jeux)
 
d3ae19e8e56e07e953ab5cedb62b8602283954b5_900x500
«  Des ateliers pour enfants et adultes (expression orale, écrite et graphique) ont permis de connaître finement les souhaits des populations concernées et de dégager les objectifs de la mission de maîtrise d’œuvre. Notre travail consiste ensuite à synthétiser et interpréter les attentes du public pour apporter une réponse spatiale à la fois fidèle et originale.
L’imaginaire enfantin, libre et puissant, n’a pas absolument besoin de décors explicites pour se développer.
Nous nous inspirons par exemple d’un jeu aussi spontané qu’interminable, pratiqué en groupes par des enfants de tout âge : la cabane.
(…)
Successivement bateau, tenture ou château fort, elle se prête à toutes les interprétations et toutes les abstractions : Elle est intelligente.
Dans cette même perspective, nous avons cherché à brouiller les pistes en superposant différentes évocations possibles : paysage montagnard, chantier de construction, tapis volant, mâchicoulis et fortifications médiévales, bastingages de bateau pirate, etc. 
»
 

Nantes : quais de l’Île de Nantes
 
Maître d’ouvrage : SAMOA
BASE mandataire + SAFEGE + Transitec + Champalbert Expertises + Le Bruit du Frigo
 
pano-guiguette6-2-_900x500
 
pano-platane9-2-_900x500
« Le parti pris d’aménagement repose sur le renforcement de deux ambiances différentes de part et d’autre du pont du Général Audibert.
Sur la première séquence, on s’attache à la valorisation de l’existant (nature des sols en pavés, typologie du site, alignement de platanes…). Il s’agit de prolonger ici « les usages et cultures locales qui se sont sédimentés progressivement sur les rives ».
La partie Est, est perçue comme un lieu plus neuf où émergent de nouveaux usages. Ici prime l’invention. La proposition d’aménagement valorise le caractère naturel et fluvial des berges, que l’on souhaite agrémenter d’une guinguette. 
»
 
 

Atelier Jacqueline Osty et Associés, grand prix national du paysage en 2005


 
Parc zoologique de Vincenne
Maîtrise d’oeuvre Atelier Jacqueline Osty & Associés, paysagistes-urbanistes pour la conception paysagère du parc et Bernard Tschumi urbanistes Architectes (avec Véronique Descharrières) pour la conception architecturale des nouveaux bâtiments
 
bassin-otaries-iozone-d8f3-diaporama
 
zoo-de-vincennes-parcours-deambulatoire-en-attendant-les-premiers-visiteurs
 

Parc Martin Luther King de Batignolle 75017
 
Maitrise d’ouvrage: DEVE Paris
Maîtrise d’oeuvre François Grether, urbaniste mandataire, Jacqueline Osty, paysagiste dplg OGI, BET Concepto, concepteur lumière
 
Parc Clichy-Batignolles - Martin Luther King, Paris, 2014.  Pays
 
Parc Clichy-Batignolles - Martin Luther King, Paris, 2014.  Pays
 

Promenade des sables d’Ozone
 
Maîtrise d’ouvrage : Ville des Sables d’Olonne
Maîtrise d’œuvre : Lancereau et Meyniel, architectes urbanistes Jacqueline Osty, paysagiste dplg, IRIS Conseil Régions, BET Concepto, conception lumière
 
resample(lanczos) (1)

« Si la reconquête du front de mer des Sables d’Olonne passe avant tout par la réduction importante des déplacements automobiles, elle présente aussi d’autres enjeux : – Une promenade de bord de mer plus homogène tout en révélant la diversité de lieux des séquences urbaines, – Une relation ville-plage plus facile, – Un aménagement qui contribue à intégrer la ville moderne et particulièrement l’urbanisme un peu brutal années 70 ». 
 
 

Atelier de paysage Bruel et Delmar


 
Parc écologique de Saint Jacques de la Lande, grand prix des zones humides en milieu urbanisé
 
Commanditaire: Ville de Saint Jacques de la Lande
Partenaires: LM Communiquer, signalétique – Ouest Aménagement, écologie.
 
22_parc-ecologique-de-st-jacques_content_268_2491
 
22_parc-ecologique-de-st-jacques_content_285_4768
 

Parc de la carrière de Biville
 
Commanditaire: Commune de Biville
Partenaires: J. Montégut, écologue – Lucienne Collin, paysagiste
 
1_carriere-de-biville_content_175_7833

« Un état de choc, au détour d’un chemin en fond de vallée, 450 m de front de taille sur 40 m de hauteur, accompagné d’une butte de remblais écologiquement stériles.
Le front de taille témoigne de la géologie, il donne à voir la lecture de l’histoire du temps et la mesure du temps de l’histoire
« .
 

Parc Pierre Lagravère à Colombes
 
Commanditaire: Conseil Départemental des Hauts de Seine
Partenaires: Progexial, VRD – Néoprism, Géotechnique – Aliséa, écologie
 
13_parc-pierre-lagravere-a-colombes_content_420_746
 
13_parc-pierre-lagravere-a-colombes_content_409_7648
 
 


Agence TER, grand prix national du paysage en 2007


 
Lille, le bois habité
 
BoisHabite_AgenceTer_02
 
Le Bois habité vu depuis le Polychro

La Zone d’Aménagement Concerté Euralille 2, créée en 2000, s’étend sur 22 hectares, sur les terrains de l’ancienne Foire de Lille. Autrefois enclavé par le périphérique, ce territoire est aujourd’hui intégré au coeur de la ville de Lille grâce au développement du réseau de transports collectifs.
 
Les équipes d’architectes-urbanistes-paysagistes ont pensés un plan d’aménagement pour protéger le site des nuisances routières et ferrées et créer au centre du quartier un lieu de calme pour l’habitat en ville.
 

Paris Nord est, la foret linéaire
 
PNE_PH1_PERS_aérienne

Le projet de forêt linéaire s’étend d’Est en Ouest dans Paris, en reliant le canal Saint-Denis aux espaces verts de la Porte d’Aubervilliers. L’objectif est de former une continuité écologique au nord de Paris et ainsi, de protéger les habitants des nuisances sonores provenant du boulevard périphérique. D’une superficie de 11 250 m2 et longue de 300m, cette foret a été inaugurée en 2014. Mais il faudra attendre 15 ans pour avoir l’impression de se promener dans un sous bois en foulant ce ruban vert. Une partie est ouverte au public tandis que l’autre, surélevée et inaccessible accueillera une plus grande biodiversité.
 

Le jardin « floor works » de Genève
 

FWK_2007-04_©agenceter_Vue-haute
 
FWK_2010-07_©agenceter_jardin-1
 
FWK_2005-06_©agenceter_Chantier-vue-haute
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.