Portfolios

Kaboul : Shamsia Hassani, cette femme street-artist qui fait évoluer les mentalités en Afghanistan

11390100_786545604799558_7736762064270079866_n

 

Née en 1988, Shamsia Hassani est une jeune afghane diplômée des Beaux-Arts à l’Université de Kaboul. Elle y découvre l’art de rue en 2009, grâce à Chu, un street-artiste britannique venu faire cours sur ce thème. Depuis, elle sillone les rues de la capitale afghane afin d’y diffuser son art sur de nombreux murs.
 

Ses nombreuses oeuvres qui représentent des femmes afghanes en burqa, sont avant tout un moyen de lutter contre l’oppression qu’elles subissent qu’elles subissent. Celle qui enseigne aujourd’hui à la faculté des beaux-arts de Kaboul utilise donc avant tout son art dans le but de faire évoluer les mentalités.
 

Elle témoigne par ailleurs aujourd’hui d’un pays en pleine évolution. En effet, au moment où le régime des Talibans était encore en vigueur, une telle activité aurait été inconcevable…
 
 

Voici quelques unes des plus belles oeuvres de celle qui pourrait faire pâlir les Banksy ou autres JR !
 
 

5677_892515410869243_4376411053312574905_n
 

1383409_668301226623997_7001230863587577024_n 
 

12661748_906191472834970_365433493492889077_n
 

12189653_862141783906606_2386552313865530633_n
 

12107257_854489478005170_5438904192052527283_n
 

12107109_854107371376714_6666131057912533800_n
 

11892209_822902681163850_3994525020793375073_n
 

11885071_828667773920674_7641314433943622888_n
 

11407180_788062514647867_8535043952795613432_n
 

11058398_835446103242841_1106014417927938469_n
 

10448779_776300589157393_1563978809772837308_n
 

13673_746766015444184_4344180654834483709_n
 
11703139_803292799791505_1238935305916178455_n
 
 

Pour découvrir l’ensemble des oeuvres de Shamsia Hassani, allez faire un tour sur sa page facebook !

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.