Portfolios

Diaporama : Quand la ville inspire les albums mythiques de pop-music avec Google Street View

L’urbain a souvent été une source d’inspiration pour de nombreux musiciens…
De nombreuses pochettes d’albums de classiques de la pop music révèlent un fragment d’univers urbain, grande source d’inspiration des artistes.

 
The Guardian a replacé les pochettes originales de plusieurs artistes, dans leur contexte sur Google Street View…

 
A voir !

 
 
2

Berwick Street à Soho, à Londres pour Morning Glory d’Oasis


 


 
3
Times Square, à New York, pour Stories from the City, Stories from the Sea de PJ Harvey


 
 
4
Physical Graffiti de Led Zeppelin et Le bâtiment résidentiel sur St Mark’s Place, East Village, New York.


 


 
5
Animals de Pink Floyd et l’usine de Wandsworth, Londres.


  

6
Paul’s Boutique au coin de Ludlow et Rivington à New York pour les Beastie Boys.


  
7
Willy and the Poor Boys de Creedence Clearwater Revival à Hollis Street, à Oakland, Californie.


 
8
Eminem et 8 Mile à Détroit, maison d’enfance du rappeur pour l’album The Marshall Mathers LP.


  
9
Late for the Sky (1979) de Jackson Browne à Hancock Park à Los Angeles.


  
10
L’album Original Pirate Material de The Streets Kestrel House à Islington à Londres.


  
 
11
Moving Pictures de Rush, et l’église Ontario Legislature, à Toronto.


>


 

12

Et bien évidemment Suze Rotolo et Bob Dylan, sur Jones Street à New York, pour l’album The Freewheelin.


 
 
1
Enfin comment oublier Abbey Road pour les Beatles à Westminster, Londres.


 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.