Portfolios

Les fascinantes photographies des grands ensembles, entre néo-classicisme et rétro-futurisme

Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-7
 
Lauréat du prix « Paysage » de la Bourse du Talent 2015, Laurent Kronental, né à Courbevoie en 1987, a exposé jusqu’au 7 février à la Bibliothèque nationale de France, une série de photographies intitulée « Souvenirs d’un Futur » sur le thème des grands ensembles de la région parisienne.
 
Fasciné par l’architecture et l’interaction entre le paysage urbain et ses habitants, le jeune photographe y fait le constat du vieillissement et du changement de regard porté sur certains grands ensembles qu’il qualifie de « poétiques et brutaux ». A travers les portraits de leurs habitants, ayant vieilli en même temps que ces édifices, l’auteur révèle la manière dont l’homme porte la mémoire de ces espaces. « Il y a un parallèle à faire entre le vieillissement de ces quartiers et les personnes âgées qui les habitent : les seniors sont eux aussi toujours là, debout », confie-t-il au journal Le Monde.
 
A l’heure de leur construction, ces bâtiments à l’architecture rétro-futuriste étaient considérés comme avant-gardistes. Conçus entre les années 1940 et 1980 pour répondre à l’exode rural et à l’explosion démographique, ils témoignent un désir de rupture de leurs architectes avec la physionomie classique des grands ensembles. Désormais relégués à la terminologie de « cités », leur image à changé. Marginalisés, ils accueillent de plus en plus de logements sociaux et sont laissés à l’abandon.
(A ce propos, vous pourrez lire le dossier spécial « Les illusions perdues d’une utopie urbaine » du Monde)
 

Zoom sur Le Palacio de Ricardo Bofill à Noisy-le-Grand


 

Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-17
 

A Noisy-le-Grand, les espaces Abraxas, plus communément appelés Le Palacio, ont une allure étonnante avec leurs colonnades répétitives et leurs ornements néo-antiques, les faisant balancer entre futurisme et archaïsme. Conçus dans les années 80 par l’architecte espagnol Ricardo Bofill comme une alternative aux ensembles de logements de l’après-guerre, leur architecture néoclassique se place en rupture avec les façades lisses et froides attribuées généralement au modernisme. En opposition au fonctionnalisme de Le Corbusier à l’origine de la ségrégation sociale des cités dortoirs dans les années 50-60, Bofill désire offrir aux riverains un projet « romantique et surréaliste ».
 
« Avec le théâtre d’Abraxas (…), je voulais un geste de colère, un monument qui soit en même temps un repère et un point fixe” disait Ricardo Bofill en 1992. Un monument à offrir à la banlieue en somme, et qui puisse proposer à ses habitants “une succession ininterrompue de situations différentes et changeantes” comme une expérience cognitive de chaque instant. C’est réussi, la dimension cyclopéenne du projet rend chaque exploration aventureuse et les jeux d’ombre, de lumière et de lignes brisées confèrent à l’espace un aspect cinématographique. Pas étonnant que Terry Gilliam ait utilisé ce décor surréaliste pour son film de science fiction Brazil, inspiré par 1984 de George Orwell. Pas étonnant non plus que l’ensemble soit surnommé “Alcatraz” ou “Gotham City”. De la banalité du tissu urbain s’élève une forteresse de béton.
 
Mais aujourd’hui, le « brutaliste » complexe n’est plus entretenu et la municipalité laisse le quartier dépérir. Menacé de destruction depuis 2006, Le Palacio accueillie toujours de nombreux habitants, marginalisés, oubliés… mais dont les portraits mélancoliques ont été immortalisés par Laurent Kronental.

 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-4
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-1
 

Et voici les autres grands ensembles photographiés dans la série « Souvenirs d’un futur »:


 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-15
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-14
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-3

 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-5

 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-8
 

Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-10
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-12
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-16
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-13
 
Laurent-Kronental-Souvenir-dun-Futur-2
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.