Brèves

Et si on reconstruisait sur les toîts haussmanniens ?

1 - copie

 
La crise immobilière et la lutte contre l’étalement urbain dans les grandes villes du monde entier enjoint les architectes à réfléchir à de nouveaux types d’habitats, et de nouveaux moyens pour construire de la ville sur la ville. Certains ont ainsi pu trouver une façon de pouvoir s’adapter à la réglementation existante en construisant sur le toit des bâtiments existants.

 
Nous avions rédigé un article en faisant le tour de quelques uns des plus beaux roof-top notamment aux Etats-Unis.

 
Aujourd’hui c’est en France, et spécifiquement à Paris que Stéphane Malka propose cette vision de l’architecture : « Face à la surdensification parisienne et au mal logement, Néossmann est une proposition de surélévation urbaine vouée à réduire l’étalement urbain. »

 
« S’appuyant sur des refends fortifiés, ce projet se propose de déployer ver le ciel des logements dont la façade légère est constitué d’une fine structure métallique isolante recouverte d’une bâche imprimée, montée sur vérin devant une façade verre. »

 
Pour l’architecte, il s’agit avant tout de lutter contre la crise du logement, en réalisant des strusctures légères à construire au dessus de bâtiments haussmaniens très « figés ».

 
« Construire à même les toits, c’est édifier une alternative à la conquête incessante de la tabula rasa, c’est aussi permettre aux citoyens d’accéder à plus de logements en offrant littéralement de nouvelles perspectives en générant de la ville sur la ville. »

 
37
 

9

 

2

 

1

 
4

 
8

 
7

 
6

 
5

 
Crédits Photos : Malka Architecture

 
 
 

Vos commentaires

  • Quel saccage !!! Pire que les surélévations des années 1930-50. A ce compte-là il vaut mieux tout raser : le coeur de Paris ressemblera enfin à une « ville nouvelle » genre Marne la Vallée.

  • En même temps je trouve que la ville ne se renouvelle pas (j’entends par là, dans le style), autant la renouveler dans ce sens serait une horreur :/

  • Jean-Yves a dit :

    Franchement, ces gens n’ont aucune idée de physique du bâtiment. Descentes de charges, les appuis des façades ajoutées qui n’existent pas 🙂 sans compter que si tous les immeubles s’élèvent qui aura du soleil dans les niveaux inférieurs. Sans compter le coût des travaux, remplacement des ascenseurs, etc….évidemment cela doit passer par un changement de la loi sur la copropriété afin d’imposer ces élévations supplémentaires….reste que l’état va utiliser cette idée pour taxer le foncier ainsi virtuellement libéré. Les copropriétaires verraient leur taxe foncière exploser…bon arrêtons le cauchemar. Et si on arrêtait de concenter les français sur Paris ? Et si on déconcentrait ? Une meilleure qualité de vie pour les franciliens …..

  • J’ai rarement vu quelquechose d’aussi affreux. Quand on voit les degats à New york et sur central park des nouvelles Tour qui créent des zones d’ombres. Cet architecte semble vouloir se faire remarquer mais n’a aucun talent . Comment abimer autant Paris ? Cet architecte a la réponse

    • cartier-6 a dit :

      Si ce sont les plus beaux que vous ayez trouvés, on tremble à l’idée des plus laids! La passion du massacre anime-t-elle nos décideurs? La tentation d’une nouvelle loi, soeur jumelle monstrueuse de l’encadrement des loyers dont Lindbeck disait « il y a deux façons de détruire une ville : le bombardement ou une loi sur le logement » serait-elle à l’oeuvre dans les officines de la politique de copinage?

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.