Brèves

En Iran, une carte interactive permet d’éviter la « police des moeurs »

A la manière de Coyote ou de Waze, les appli servant à repérer les radars et les contrôles de police, Gershad permet de géolocaliser la présence de la police religieuse qui patrouille en Iran.
 
Ce google map remanié, offre la possibilité à ses utilisateurs de placer un repère (un petit bonhomme en uniforme) à l’emplacement où un de ces « policiers de vertu » à été repéré pour la dernière fois. Une manière de contourner les forces de police en charge de vérifier la « bienséance » des tenues vestimentaires des femmes dans l’espace public.
 
o-POLICE-RELIGIEUSE-570

Une capture d’écran de Gershad

 
L’appli, mise au point par les citoyennes elles-même, fait écho au mouvement féminin de contestation du port du Hijab aperçu cet été. Une campagne de photographies avait été menée sur « my stealthy freedom », représentant des femmes iraniennes dévêtues du voile islamique.
 
Capture d’écran 2016-02-11 à 10.54.22
source: my stealthy freedom

 
En septembre dernier, une journaliste de Téhéran témoignait dans le Guardian en dénonçant le discours présentant le voile comme un moyen de se protéger du désir des hommes. Selon elle, le vêtement n’empêche pas les remarques à caractère sexuel, les gestes déplacés, les sifflements… menés en toute impunité par les hommes, tandis que les femmes sont traquées par la police lorsqu’elles ne respectent pas le code vestimentaire imposé.
 
Bien que le président Hassan Rohani ait déclaré en octobre dernier faire preuve de plus de souplesse quant au port du hijab, la mise au point de cette appli reste symptomatique de la situation des femmes dans le pays.
 

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.