Portfolios

Quand le passé s’invite dans le présent dans les photomontages de Reims à la belle époque

Reims, surnommée la « cité des sacres » pour avoir été le théâtre du couronnement de nombreux rois, est désormais désignée Ville d’Art et d’Histoire.
 
Ancien berceau mondial de l’aviation, le ville est aujourd’hui réputée pour son champagne, inventé au XVII° siècle par Dom Pérignon au monastère d’Hautvillers.
 
Reims est la ville la plus meurtrie par la Première Guerre mondiale.
Après son passage, un grand débat déchire la ville. Faut-il reconstruire, ou bien maintenir les traces de passé, en souvenir des atrocités de la guerre? La Cathédrale Notre-Dame de Reims se place en figure de proue de cette polémique. Finalement celle-ci est restaurée par Henri Deneux, directeur des Monuments historiques.
 
Détruite à 80%, Reims connait donc une phase intense de reconstruction durant les années 1920. Les façades Art déco fleurissent dans le centre ville comme dans les faubourgs. Parmi les édifices significatifs de cette époque, citons la bibliothèque Carnegie, l’Eglise Saint-Nicaise, la Villa Douce, le cours Langlet, les grands magasins, les hôpitaux…
 
Dans ses photomontages, Vincent Zénon Rigaud mêle les images du présent aux vieilles cartes postales historiques. Le recollement, estompé, laisse place à un panorama unifié et nous transporte dans un voyage spatio temporel.
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.05.34
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.06.53
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.07.12
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.07.26
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.07.39
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.07.54
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.08.14
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.08.34
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.08.54
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.05.19
 
Capture d’écran 2016-02-05 à 11.10.20
 
Cliquez ici pour voir plus de photographies de l’auteur
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.