Brèves

Une piste de patinage assure la circulation des civils au Canada

freezeway-frozen-pathway
 
Et si aller en patins à glace au boulot devenait une habitude? C’est pourtant bien ce que certains font, à Bruges, lorsque les canaux de la Venise flamande sont gelés!
 
Cependant, dans la ville d’Edmonton au Canada, l’hiver prégnant plonge la ville dans une léthargie comparable à une hibernation. Pour contrer ce rapport lymphatique à l’hiver, Matthew Gibbs, un étudiant paysagiste, a mis sur pied un projet pilote. Freezeway, commencé comme un projet conceptuel estudiantin, est en passe de devenir une voie glacée de 11km menant au centre-ville d’Edmonton.
Deux anciens corridors ferroviaires, dont les bas côtés sont utilisées l’été comme pistes cyclables, ont été comblés afin d’offrir l’hiver une voie praticable aux patineurs.
 
Avec une température moyenne de -12 ° C au cœur de l’hiver, la ville d’Edmonton a été surnommée « Deadmonton » pour son manque d’activités de plein air durant cette période « glaciaire ». Le projet de Freezeway tente de redonner ses lettre de noblesse à la saison blanche en faisant de l’hiver un atout et non un obstacle. En endiguant la paralysie, Freezeway pourrait, selon son concepteur, enclencher un mouvement qui favoriserait « les programmations culturelles, les modes de vie actifs, des formes durables de transport et l’activité sociale » durant l’hiver. Elle permettrait de plus, d’attirer des investisseurs et des touristes dans la ville endormie.
 
Récemment, l’ouverture du premier tronçon de Freezeway a été accompagnée par un spectacle de son et lumières disco. Depuis, la ville envisage d’inonder une route de 11 km afin d’assurer la navette des résidents équipés de patins à travers la ville.
 


 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.