Brèves

Berlin pourrait accueillir la première mosquée-synagogue-église du monde

Et s’il ne s’agissait pas d’un rêve? Islam, judaïsme et christianisme pourraient bien cohabiter en un même lieu, unique.
 

© Sébastien Désarmaux

© Sébastien Désarmaux

Trois dignitaires religieux allemands sont à l’origine d’un projet de lieu de culte interreligieux. Le pasteur Gregor Hohberg, le rabbin Tovia Ben-Chorin et l’imam Kadir Sanci ont une même ambition: rassembler les fidèles des trois grandes religions monothéistes sous un seul et même toit. « House of one », la maison de l’unique, serait une “maison de prière et d’enseignement” qui reflèterait la réalité religieuse de Berlin. Pour l’imam Kadir Sanci, la House of One est une manière de «signaler au monde que la grande majorité des musulmans est pacifique». Un message qui résonne avec plus d’écho aujourd’hui, alors que le projet a germé il y a déjà plusieurs années.
 

L’architecte berlinois Wilfried Kuehn a été retenu pour assurer la réalisation de l’édifice. Toute de brique conçue, une grande tours centrale est prévue pour offrir un espace de rencontre aux fidèles des trois salles de prières attenantes. La mosquée carrée, l’église rectangulaire et la synagogue hexagonale auront toutes la même superficie.
 
Bet- und Lehrhaus Petriplatz-Perspektive Am Petriplatz
 
Le sommet de la tour centrale avec vue sur l'Alexanderplatz. ©KUEHN-MALVEZZI
 

©KuehnMalvezzi

©KuehnMalvezzi


 

C’est à l’emplacement de la plus vieille église de Berlin, dont les traces furent mises à jour en 2009 lors de fouilles archéologiques, que le lieu sacré devrait siéger. La “Petrikirche”, datant du XIIIe siècle, fut endommagée par l’armée rouge à la fin de la Seconde Guerre mondiale avant que ses restent ne furent entièrement détruits par les autorités est-allemandes. Rendu à la communauté protestante par la ville, la propriété des lieux a ainsi pu faire l’objet de cet ambitieux projet, lancé par le pasteur Gregor Hohberg. Au lieu d’y ériger une nouvelle église, la communauté a jugé plus actuel d’y construire un lieu à l’image de l’éclectisme religieux de Berlin.
 

Au cours de l’histoire et des colonisations, de nombreux édifices religieux se sont vu changer de peau comme de culte. La grande mosquée de Cordoue fut transformée en cathédrale au XVIe siècle tandis que la Basilique de Constantinople est aujourd’hui connue sous le nom de mosquée Anne Sophie à Istanbul. Cependant, encore aucun de ces lieux uniquement dédiés au culte n’a accueilli en son sein les trois religions simultanément. Cependant il est important de noter qu’à Berne en Suisse, un centre multifonctionnel existe déjà. Un hôtel, des restaurants, des surfaces commerciales ainsi qu’une « Maison des Religions » sont réunis en un même espace. Depuis décembre 2014, cet ensemble regroupe sous un même toit des lieux de cultes alévi, bouddhiste, chrétien, hindou, et musulman, tandis que les communautés juive, sikh et bahaïste ne sont représentées qu’au comité de la Maison des religions.
 

Pour financer le projet, une collecte de fonds a été lancée par l’intermédiaire d’une campagne de financement participatif. A travers l’achat symbolique d’une future brique de l’édifice vendue 10e, plus d’un million d’euros ont été récoltés auprès de 1.700 donateurs. On reste bien loin des 43,5 millions d’euros nécessaires pour lancer le chantier initialement prévu fin 2015… Il est fort probable que ce lieu unique ne puisse être inauguré en 2018 et que l’on doive attendre plus longtemps que prévu avant que ne s’exauce ce rêve de dialogue inter-religieux.
 


 
 

Vos commentaires

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.