Brèves

Un carnaval « sélect-alternatif » sous le boulevard Richard-Lenoir

Article publié dans Le Petit Parisien sous le titre original : »Venise sous Paris : une fête privée qui soulève la polémique »
 
5430223_dfc43d2c-b569-11e5-ac82-00151780182c-1
 
L’année à peine commencée, les polémiques repartent de plus belle entre la majorité de gauche et l’opposition. Après la location des catacombes à Airbnb (estimée à 350 000€) à l’automne pour Halloween, c’est le canal Saint-Marin qui se retrouve au cœur d’une polémique. Alors que le nettoyage du canal a débuté lundi, des fêtes costumées organisées sur le site, entre le 22 janvier et le 28 février et baptisée « Venise sous Paris », sèment la zizanie au sein du conseil d’arrondissement du Xe. L’événement est organisé par Wato, une agence qui se targue d’organiser des fêtes dans des lieux « hors du commun ». Les billets ont été vendus à 61,50 € sur leur site Internet. Quelque 3000 personnes ont réservé leur sésame et il ne reste que quatre dates de disponible pour embarquer dans l’aventure nocturne.
 
Fin novembre, l’élue (LR) Deborah Pawlik, qui a découvert ce programme, s’est fendue d’un courrier cosigné par la présidente du groupe LR au Conseil de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet à la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo pour s’étonner des conditions d’organisation de cet événement privé.
 
Cliquez ici pour lire la suite de l’article
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.