Brèves

#So 2015, Quand l’ « uberisation » construit la ville

En 2015, les projets de démocratie participative portés par des institutions publiques ou des collectifs de citoyens ont proliféré.
Le « crowdfunding citoyen » offre aux particuliers la possibilité de s’engager et de participer activement au développement de leur ville. Nouveaux moyens de financement, initiatives populaires, ciment d’une communauté d’habitants, solidarité, transparence budgétaire, et engouement écologique sont au programme.
 


Quand Montréal transforme les friches en « jardins »


 
10256
 
Trois jeunes québécois ont récemment créé une carte interactive répertoriant les terrain vague et les désirs de transformation des riverains. « Lande » s’inscrit dans un mouvement de ré-appropriation citoyenne en provenance des Etats Unis. New York avec « 596 Acres », Philadelphie avec « Grounded in Philly » et Los Angeles avec « LA Open Acres » ont testé avant eux la revalorisation des terrains délaissés et mesuré l’amélioration sur la qualité de vie dans les quartiers des centres-villes. Cartographier, accompagner, transformer -le plus souvent en jardins partagés- et former… Voici l’objectif de « Land », qui embraye et accompagne la mutation de terrains vagues, et pour qui le travail sur les aspects réglementaires et administratifs est conséquent.
 

Lande_Teaser from Lande on Vimeo.


 

Le « team building solidaire »


 
©Magali Sennane

©Magali Sennane


C’est Aurore, l’association de lute contre l’exclusion, qui est à l’origine de ce concept. Pour retaper l’hôpital désaffecté Saint-Vincent de Paul qui lui avait été confié, l’association a eu l’idée de faire appel à Mr tout le monde.
Le principe est simple: que vous soyez financier, comptable, communiquant ou graphiste, il vous suffit de vous mettre dans la peau d’un ouvrier le temps d’une journée. Ainsi, certaines entreprises, soucieuses de redorer leurs blasons, mettent à disposition des associations leurs employés afin de participer à l’action solidaire et de fédérer les équipes, le tout gratuitement. Les travaux de rénovation sont parfois conséquent, comme dans ce cas où une aile de l’ancien hôpital doit être transformée en centre d’hébergement d’urgence et de stabilisation. Mais à l’Archipel, autre lieu mis à disposition de Aurore par l’Etat, les salariés de KPMG et de Coca-Cola ont réalisés de menus travaux comme de la peinture, du tri de vêtements et du rangement de bibliothèques…
 


Le financement citoyen pour développer le photovoltaïque


 
atelier-vienne-mise-energie-solaire-participatif
 

La ville de Vienne propose à ses citoyens, pour la « modique » somme de 950E, de devenir propriétaires de panneaux solaires. En acquérant un maximum de dix panneaux photovoltaïques, un viennois perçoit 3,1 % de son investissement chaque année sur son compte en banque ou en réduction pour la chaîne de supermarchés Spar. Au bout de 25 ans (équivalent à la durée de vie moyenne d’un panneau), la compagnie électrique Wien Energy rachète les parts restantes. Ce processus a pour but de financer le déploiement massif et rapide du photovoltaïque dans la capitale tout en sensibilisant les viennois à la question des énergies vertes. Le premier champ de panneaux « partagés » a déjà été inauguré en 2012, mais de nombreux autres sont à prévoir pour que la capitale atteigne son objectif des 50% d’énergie renouvelable d’ici 2030 !
 

Le marketing du « seed bombing »


 
seedbomb-660x421
 
Le « seed bombing » est né avec le mouvement d’activisme politique « green guérilla » dans les années 70 à NY. Ce mouvement, peu développé en France, utilise le jardinage comme moyen d’action environnementaliste pour défendre le droit à la terre, la réforme agraire, la permaculture et la biodiversité urbaine. L’une de leurs actions consiste à lancer des « bombes à graines » dans les lieux délaissés de l’espace urbain pour favoriser le développement des essences végétales et augmenter la biodiversité. Pas très 2015 direz-vous! Mais une nouveauté a émergé cette année. L’enseigne de magasins bio Naturalia a lancé une opération visant à végétaliser la ville en encourageant ses consommateurs à créer puis à lancer les boules de graines. Surfant sur la vague du Do It Yourself et l’émergence des consciences écologiques, la marque propose en magasin tous les ingrédients nécessaires à la création de la « bombe parfaite » et un tutoriel de réalisation est même proposé sur son site!
De quoi mettre cette pratique à la mode !
 

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.