Portfolios

La métropole Aix-Marseille-Provence : des calanques et des raffineries

Depuis le premier janvier, une nouvelle métropole a vu le jour: celle d’Aix-Marseille-Provence, la plus grande de France. Regroupant 1,8 millions d’habitants et 92 communes, elle fut l’objet, ces dernières semaines, de rebondissements dignes d’une pagnolade. Les querelles entre élus locaux et la fronde menée contre Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et élu président de la métropole depuis le 9 novembre, ont failli suspendre sa création. Le Tribunal Administratif avait en effet bloqué l’administration de la métropole en suspendant deux arrêtés préfectoraux fixant la répartition des sièges, trop nombreux pour Marseille. La crainte exprimée par les différentes communes est celle de devoir payer pour l’ogre marseillais et ses quartiers pauvres. Malgré ces ubuesques péripéties, la métropole Aix-Marseille-Provence a bien vu le jour, en même temps que la métropole du Grand Paris mais son avenir reste suspendu à une décision du Conseil Constitutionnel.
 

Afin de vous présenter ce nouveau monstre énigmatique, il nous a semblé opportun de vous proposer un voyage, celui d’une grande randonnée péri-urbaine et métropolitaine.
Pour cela, feed-back en 2013, tandis que Marseille – et tout son territoire – présentait sa candidature au titre de Capitale Européenne de la Culture.
 

Entre zones commerciales et friches industrielles, le GR2013, premier circuit de grande randonnée en milieu urbain, sent bien plus le pot d’échappement et l’ammoniac que le maquis et la pinède. Loin des images de cartes postales de la région, ce sentier, serpentant dans 38 communes, offre une cohérence symbolique et géographique à la grande métropole marseillaise. Sur 365 km, une grande partie de son territoire est balayé, donnant autant d’importance aux déchèteries, aux aéroports et aux raffineries qu’aux « cézannesques » calanques et Sainte Victoire. Un circuit en 8 au coeur de la métropole -comme métaphore de l’infini diront ses créateurs– qui traverse Aubagne Salon de Provence et Martigues aussi bien que Berre, Rognac et Gardanne.
 

Le tracé du GR2013 © le blog de communes.com

Le tracé du GR2013
© le blog de communes.com

«Traverser le parking de Leroy Merlin par la bande piétonne verte, la suivre vers le magasin et le contourner par la gauche. Continuer tout droit entre Maxi Zoo et King Jouet. Au rond point, prendre à gauche jusqu’au rond-point du Quick.» Voici ce que vous pourrez lire dans le topoguide du GR2013, mettant à l’honneur les « paysages usagés ».
 

Pour l’auteur du projet Baptiste Lanaspeze, la proposition du GR2013 serait «un phénomène d’abord artistique qui permet de changer le regard sur certains endroits négligés ou considérés comme peu importants ou laids. Les représentations des Bouches du Rhône se cantonnent à 1% du territoire avec les centre villes historiques et deux ou trois sites exceptionnels comme les Calanques et la Côte Bleue. Vous ne verrez par exemple jamais une seule carte postale du plateau de l’Arbois qui est pourtant un endroit magnifique».
 

L’objectif n’est pas ici de changer ces paysages dénigrés, mais bien de les reconsidérer, de donner à voir la beauté des silos scintillants sur l’étendue huileuse d’un étang ou de refaire découvrir le plaisir de surplomber un aéroport pour assister au ballet des avions.
 

L’Observatoire Photographique du Paysage (OPP) initié par Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth, met en place, de 2012 jusqu’en 2022, un système de veille photographique des paysages. A partir des photographies des deux artistes, prises tout au long du GR, les métropolitains sont invités à immortaliser régulièrement l’emplacement d’une photographie qu’ils auront « adopté », participant ainsi à la constitution d’une colossale base de donnée reflétant l’évolution du territoire en 10 ans. Mais au delà d’un exercice protocolaire, cette démarche lie intimement le photographe amateur à un paysage. De paysages rebuts à paysages affectifs, la métropole Aix-Marseille-Provence est peu à peu appropriée, connue et reconnue et son territoire acquiert au fil des pas, une identité urbaine.
 
Une démarche à la Depardon, une ode aux paysages ordinaires du quotidien !
 

Vitrolles 03/12/2012 12h11 @OPP

Vitrolles
03/12/2012
12h11
@OPP

Marignane 30/05/2012 12:58 @OPP

Marignane
30/05/2012
12:58
@OPP

Chateauneuf les Martigues 14/03/2012 14:36 @OPP

Chateauneuf les Martigues
14/03/2012
14:36
@OPP

Saint Mitre les Remparts 17/04/2012 11:58 @OPP

Saint Mitre les Remparts
17/04/2012
11:58
@OPP

Aubagne 07/11/2012 09:20 @OPP

Aubagne
07/11/2012
09:20
@OPP

Istres 02/11/2012 11:36 @OPP

Istres
02/11/2012
11:36
@OPP

Marseille 24/09/2012 16:06 @OPP

Marseille
24/09/2012
16:06
@OPP

Aix en Provence 17/10/2012 15:20 @OPP

Aix en Provence
17/10/2012
15:20
@OPP

Le Tholonet 11/06/2012 10:25 @OPP

Le Tholonet
11/06/2012
10:25
@OPP

Martigues  14:03:2012  17h34 @OPP

Martigues
14:03:2012
17h34
@OPP

Miramas  01:11:2012  12h00 @OPP

Miramas
01:11:2012
12h00
@OPP

Port de Bouc  16:04:2012  11h36 @OPP

Port de Bouc
16:04:2012
11h36
@OPP

Marignane  30:05:2012  10h31 @OPP

Marignane
30:05:2012
10h31
@OPP

N°53 : 21:03:2012  11h03  @Bertrand Stofleth Geoffroy Mathieu

N°53 : 21:03:2012
11h03
@Bertrand Stofleth Geoffroy Mathieu

N°50 :  26/01/2014  15h10  @Monika Ruiz-B

N°50 : 26/01/2014
15h10
@Monika Ruiz-B

N°26 : 20:05:2013  11h30  @Bertrand Stofleth Geoffroy Mathieu

N°26 : 20:05:2013
11h30
@Bertrand Stofleth Geoffroy Mathieu

NB: Sur ces photographies datant de 2012, la ligne blanche représente l’emplacement du GR à venir.

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.