Portfolios

Rétrospective de 2015: nos « street-fresques » coup de cœur !

Non officiel par son non-conformisme, le street-art a pourtant fait du chemin dans la conscience collective depuis 1933, époque où le photographe et
essayiste Brassaï le qualifiait «d’art bâtard des rues mal famées».
 
Cet art qui se déploie dans l’espace public a l’avantage de s’afficher au grand jour et de ne pas faire acte d’élitisme. La créativité individuelle s’exprime cependant selon un langage respectant des codes et impliquant l’adhésion à certaines cultures: vocabulaire, lieux, préoccupations, goûts musicaux, etc.
 
Le street-art est à l’image des espaces dans lequel il s’insère et laisse la trace éphémère de l’époque qu’il traverse.
 
Pour vous, notre sélection coup de cœur de 2015!
 

de Hula à Hawaï © streetartnews.net

de Hula à Hawaï
© streetartnews.net

de Marko à Paris © streetartutopia.com

de Marko à Paris
© streetartutopia.com

de Ella&Pitr à Salerne  © streetartutopia.com

de Ella&Pitr à Salerne
© streetartutopia.com

de Banksy à Weston-super-Mare (Angleterre) © streetartnews.net

de Banksy à Weston-super-Mare (Angleterre)
© streetartnews.net

de Alexis Diaz à Poland

de Alexis Diaz à Poland

de Jorit Agoch à NY © jorit.it

de Jorit Agoch à NY
© jorit.it

de Leon Keer à Malte © streetartutopia.com

de Leon Keer à Malte
© streetartutopia.com

de Axe Colours à Barcelone ©streetartutopia.com

de Axe Colours à Barcelone
©streetartutopia.com

de Deih en Iceland

de Deih en Iceland

de WD à Bali  © streetartnews.net

de WD à Bali
© streetartnews.net

de Axel Void à Mosciano (Italie) ©streetartnews

de Axel Void à Mosciano (Italie)
©streetartnews

de Banksy à Gaza

de Banksy à Gaza


 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.