Portfolios

Coup d’oeil dans le rétro parisien avant l’entrée en 2016

 

Où fait-il bon même au cœur de l’orage
Où fait-il clair même au cœur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits
 
Jamais éteint renaissant dans sa braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris
 
Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est si fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai
 
Rien ne m’a fait jamais battre le cœur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré

 

Louis Aragon, 1944

 
 

A travers les films, la libération de Paris dans Paris brûle t-il?, la vie sociale d’un quartier dans Chacun cherche son chat, ou les figures emblématiques de l’art et de la culture du Paris des années 20 dans Midnight in Paris, sont mis en scène comme autant d’imaginaires attachés à la ville lumière.
 
Ces photos, elles, illustrent une réalité passée. Avant de tourner la page de la sombre année 2015, plongez dans le Paris de 1910, immortalisé dans les archives de Albert Kahn, ainsi que dans celui des années 70, collecté par L’agence immobilière John d’Orbigny !
 
6c5688702871566aa6a78c29fdaa2598
 
d55cb25b6f16b92fbdf9fb13e2db8373
 
192007819a8cc9719c5600e971d866d7
 
0580f891b75124fc506379bb2e3052eb
 
53622777ca933d071ee69a0ee5087d75
 
55351b714ebae5148b5db816648baa35
 
 

belleville6
 
belleville9
 
belleville11
 
belleville13
 
belleville16
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.