Brèves

Palmarès de l’équerre d’argent 2015 et zoom sur un ouvrage d’art « écosystémique »

Le jury de la 33e édition des Prix d’architecture du Groupe Moniteur, réuni ce lundi à Paris, a dévoilé son palmarès de l’année 2015. Les lauréats des différentes catégories vous seront succinctement présentés après un un coup de projecteur sur notre projet fétiche : la passerelle de Dietmar Feichtinger, actrice du désensablement du Mont Saint-Michel.
 

Le lauréat de la catégorie « ouvrages d’art » : la jetée enjambant la Manche jusqu’au Mont Saint-Michel


 
Maître d’ouvrage : Syndicat mixte de la baie du Mont Saint-Michel
Concepteurs : Dietmar Feichtinger Architectes avec Schlaich Bergermann und Partner
 

© David Bourreau

© David Bourreau

Il faut savoir que l’ensablement du Mont-Saint-Michel a débuté il y a 8000 ans, avec la fin de la dernière glaciation et la montée des eaux. La vaste baie de 400 km2 est alors devenue maritime, envahie par la Manche qui charrie avec elle une grande quantité de sédiments. La marée, en pénétrant plus vite qu’elle ne ressort, apporte d’avantage de sable qu’elle n’en évacue, et ce, depuis des milliers d’années. Un phénomène d’ensablement naturel donc, pour lequel la question de la légitimité des hommes à vouloir le stopper se pose.
 
Mais l’homme a lui aussi une part de responsabilité dans la mise en péril du site le plus touristique de France après Paris. Polders destinés à étendre les terres arables, canalisations, barrages et digue route d’accès au Mont… se sont succédés dès le XIXe siècle, déstabilisant la circulation naturelle du fleuve Couesnon, le « chasseur naturel » de sédiments.
 
Pour rétablir l’écosystème de la baie du Mont Saint Michel, le Syndicat mixte a commandité la construction d’un nouveau barrage muni de vannes chasses d’eau ainsi que la construction d’une passerelle sur pilotis remplaçant l’ancienne digue route qui empêchait l’eau de circuler.
 
L’architecte autrichien Dietmar Feichtinger remporta l’appel d’offre après avoir conçu sa célèbre passerelle Simone-de-Beauvoir, face à la bibliothèque nationale de France. « La Jetée » est sa dernière née; un projet colossal qui dura prêt de 12 ans ! La passerelle, longue de 800 m, est constituée de 134 pilotis très fins visant à ne pas lui donner l’allure d’un pont. « J’avais en tête de m’inscrire dans le paysage du Mont, je voulais que la passerelle se fonde dans le paysage comme une lame qui flotte jusqu’à disparaître pour laisser la place à l’horizon et à la verticalité entre ciel et terre de l’abbaye » confie l’architecte au journal Le Figaro. Destinée à magnifier le Mont, La Jetée serpente, gracieuse et légère, selon un geste simple pourtant dicté par les contraintes physiques et hydrauliques du site. Grâce à elle, depuis 2014, la mer peut de nouveau s’engouffrer dans le baie comme « un cheval au galop » et l’inonder, après près de 130 ans d’absence. Durant quelques heures, les 2,7 millions de touristes/an qui fouleront La Jetée, auront l’impression de marcher sur l’eau avant d’atteindre le Mont sacré.
 

© Le Figaro

© Le Figaro

© Pavel Rak

© Pavel Rak

Dessin formel

Dessin formel


 

Equerre d’argent et lauréat de la catégorie « Lieux d’activité » :


 
La maison de santé à Vézelay (Yonne)
Maître d’ouvrage: la Communauté de communes Avallon-Vézelay-Morvan
Architectes: Bernard Quirot Architecte & Associés
 

© Luc Boegly

© Luc Boegly

Lauréat de la catégorie « Culture, jeunesse et sport » :


 
Le pôle culturel associatif « Cour et jardin » à Vertou (Loire-Atlantique)
Maître d’ouvrage : Ville de Vertou
Architecte : Atelier Fernandez & Serres
 

© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

Lauréat de la catégorie « Habitat » :


 
Les 18 logements sociaux à Paris XIe
Maître d’ouvrage : Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris (Siemp)
Architecte : Babin+Renaud
 

© Cécile Septet

© Cécile Septet

Lauréat de la catégorie « Réhabilitation » :


 
Le village de la Faisanderie à Fontainebleau (Seine-et-Marne)
Maître d’ouvrage : Foyers de Seine-et-Marne
Architectes : Eliet & Lehmann avec Patrice Lutier A003 Architectes
 

© Denis Eliet

© Denis Eliet

Lauréat de la « première oeuvre » :


 
Les sanitaires du camping du Lit du Roi à Massignieu-de-Rives (Ain)
Maîtrise d’ouvrage : privé.
Architectes : Régis Roudil
 
© Régis Roudil

© Régis Roudil

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.