Débats

« On s’embrassera en abominables pervertis » par Luc Le Vaillant

Durant le concert d'Eagles of Death Metal, au Bataclan vendredi, avant la tuerie. Photo Marion Rusz. AFP

Durant le concert d’Eagles of Death Metal, au Bataclan vendredi, avant la tuerie. Photo Marion Rusz. AFP

 

Article original de Luc Le Vaillant intitulé « On s’embrassera en abominables pervertis » et publié sur le site Liberation.fr

 
 

On va pleurer nos morts. On va prendre le temps nécessaire pour réaliser ce que vous avez osé nous faire. Et puis on va recommencer comme avant, meurtris, entamés, mais convaincus que vous ne pouvez pas nous prendre ce qui nous constitue.
 

On retournera écouter de la musique au Bataclan. On retournera dîner au restaurant le Petit Cambodge. On se prendra à nouveau pour les rois du monde, rue de la Fontaine-au-Roi. On sera une belle équipe qui va réinventer une belle époque, rue de Charonne. On se permettra même d’aller rue Bichat avec des prudences de biches qui bisquent et ragent, enténébrées et ébréchées, mais pas terrorisées.
 

Bien sur, on se surprendra souvent à regarder par-dessus l’épaule pour guetter une ombre suspecte, à sursauter au bruit d’un pétard idiot, à chercher bêtement des poux dans la tonsure des barbus, mais on n’abjurera rien de notre mode de vie, de notre goût de vivre.

 
 

Pour lire la suite de l’article : Cliquez-ici

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.